dimanche 30 septembre 2012

"Vive l'école !"


 Pour ce dernier jour de septembre, rien de tel que d'ouvrir un recueil de 13 histoires sur le thème que nous avons traité ce mois ci : l'école ! Vous savez déjà que je suis fan de cette collection du Père Castor qui regroupe auteurs, illustrateurs, histoires et personnages autour d'une thématique. Des univers souvent bien différents dans lesquels chacun pourra trouver ses petits bonheurs, passer une histoire, en lire et en relire une autre, " celle-ci c'est pour demain, ce soir une deuxième et après c'est fini" ; "on la relira demain quand même, avec la suivante aussi... hein Maman, c'est promis ? " Ce recueil là ne déroge pas à la règle. On y retrouve avec grand plaisir des histoires que l'on connaît déjà, comme 24 petites souris vont à l'école, ou Ma maîtresse est une ogresse ! (Sylvie Poillevé et Laurent Richard) dans laquelle Thomas a très très peur de faire sa rentrée tant il croit que l'instit' inconnue va le dévorer tout cru... On a adoré Garde à vous, les Poux ! de Charlotte Moundlic et Fabrice Parme. On s'en gratte toujours la tête à vouloir vous la raconer. Les poux ont la vie dure, surtout ceux qui pullulent dans la chevelure de Gustave. Alerte au peigne fin, la petite Marie-Rose, plus lente ni encore poux adulte, va devoir faire son baluchon avec tous ses copains car la résistance pouilleuse a ses limites... le risque est grand de se faire éjecter de la tête du gamin mal coiffé ! Dans ce recueil, il y a aussi Anatole qui change d'école, un supplice de 24 bisous (et pas moins), les aventures d'une mulotte qui habite dans les murs d'une classe, un carnaval en maternelle... et il y a même un loup ! Un loup qui ne sait pas compter du tout du tout... Bref, de quoi discuter, rire, s'amuser, se raconter, échanger, digérer, faire passer ce qui était d'actualité hier, la rentrée, et qui ne le sera déjà plus demain : ça passe vite, n'est-ce pas ?

Petits histoires du Père Castor, Vive l'école, édition Flammarion, Père Castor, 2012 - 9,95 €



Gabriel de la bande des Croqueurs de livres pour enfants
 en parle aussi ici  La mare aux Mots

samedi 29 septembre 2012

Qui titille le parent fayot enfoui en moi ?

Les enseignants de la classe de P'tit Poi(d)s ! Ils vont non seulement mettre en place un journal dans la classe ( www.clemi.org) mais aussi faire participer les élèves et leur famille à la 24e édition du prix des Incorruptibles, prix de la littérature jeunesse décerné par les jeunes lecteurs ! La parent d'élève que je suis est comblée et ne manquera pas de vous faire part des avis de toute la famille sur la sélection qui nous concerne : celle des maternelles !
} Les poulets guerriers de Catherine Zarcate, ill. Elodie Balandras, éditions Syros ;
 } Le grand papa et sa toute petite fille de Cathy Hors, ill. Samuel Ribeyron, éditions Milan Jeunesse ;
} Petit loup gentil de Nadia Shireen, éditions Nathan ;
} Un chien pas comme les autres de Fiona Roberton, éditions Circonflexe ;
} Bec-en-l’Air de Martine Laffon, ill. Betty Bone, éditions Thierry Magnier

Et peut-être de quelques autres, aussi !

Pour vous donner l'eau à la bouche, retrouvez déjà Mamie a besoin de bisous, sélectionné pour les lecteurs de CE1 et que nous avions chroniqué ICI !




Hérisson de la bande des Croqueurs de livres pour enfants du blog A l'Ombre du Grand Arbre en parle aussi ici :



vendredi 28 septembre 2012

Les bobos des animaux


"il soigne tout, guérit tout, dites-lui tout!"


Lui, c'est un vétérinaire, un super vétérinaire. Pas question de lui faire prendre des vessies pour des lanternes, d'un seul coup d'oeil, il reconnaît un loup qui a les yeux plus gros que le ventre. Indigestion ! "Tout le monde descend, Chaperon rouge et Mère Grand " - enfin là c'était plutôt d'un petit coup de vapeur. Il rafistole la girafe qu'a la tête dans les nuages ; plonge dans les eaux troubles pour soigner la carie d'un poisson-scie ; trouve un chat dans la gorge d'une souris qui fait miaou miaou. Les larmes de crocodiles ? Il s'en occupe, soyez tranquille ! Sans jamais s'arrêter, il diagnostique et soigne toute la journée sur toute sa tournée... jusqu'au petit coup de mou. Hou ! Qui va l'aider ? Vous le saurez en lisant ce joyeux petit album qui fait rimer bobo avec rigolo autour d'illustrations pas piquées des hannetons - dessins, matières, découpages et collages - un univers tout gai tout frais, bravo Anne Crahay !

 Les bobos des animaux d'Anne Crahay, édition L'élan Vert, 2011, 11 €

jeudi 27 septembre 2012

Enchantée par Mikado, cosmonautée par Barnabé !

Mikado, c'est un petit chat gris des rues, un petit chat doux, un petit chat à bêtises. Il le porte sur lui, qu'il en fera, des facéties. D'ailleurs, en moins de deux, il tombe à l'eau.  Mikado tombe à l'eau, c'est le titre de l'abum cartonné dans lequel on le découvre. Chat coquin qui va finir au bain et se faire adopter par une grand-mère après une séchage au sèche-cheveux, enfin au sèche-poils si on veut être tout à fait exact. Drôle et tendre, mais pas seulement. Mikado tombe à l'eau c'est aussi un CD qui nous fait entrer dans une toute autre dimension. Camelia Jordana y devient conteuse. Sa voix au grain si reconnaissable, granuleux et captivante, attire l'oeille, les p'tites Zoreilles, même, et nous entraîne directement sur les pas de ce petit chat là. Jolie promenade qui se termine par une ballade et une balade, au fond de l'eau, au fond de l'eau... de l'eau du bain bien sûr !

Mikado tombe à l'eau - histoire et chanson de Yann Walcker - Illustrations : Anouk Ricard - Musique : Babx - Interprétation : Camélia Jordana , éditions Gallimard Jeunesse Musique, septembre 2012 - 9,90 €

Dans la même collection, version Barnabé, version fusée et version Arthur H, retrouvez
Barnabé et la Fusée.

Et si Barnabé décrochait la lune ? Ce n'est pas à cela qu'il pense en terminant sa fusée en boîte à oeufs, mais tout simplement à voler. Et il y croit, comme deux et deux font trois :
" Les boîtes d'oeufs, c'est fait pour les oeufs...
Les oeufs, ça donne les poussins... les poussins,
ça devient des poules et les poules,
ça vole, un peu non ?"
L'heure d'aller au lit arrivée, on ne sait plus si Barnabé a toujours pied. Entre rêve ou réalité, le voilà qui a décollé et devient capitaine de fusée. L'histoire peut enfin commencer, romancée, contée et chantée, elle aussi, par Arthur H, cette fois.


Barnabé et la fusée - histoire et chanson de Yann Walcker - Illustrations : Anouk Ricard - mise en musique et interprétation : Arthur H, éditions Gallimard Jeunesse Musique, septembre 2012 - 9,90 €

*** coups de coeur ***

mardi 25 septembre 2012

Tirage au sort !

C'était promis, c'était ce mardi, et vous l'avez bien mérité en faisant bondir les compteurs !

Bienvenue aux nouveau, merci aux endurants qui suivent ce blog depuis le debut, depuis quelques mois, depuis quelques semaines !

Un petit message ici et vous serez peut-être le gagnant d'un des deux petits lots de livres que je mets en jeu, rien que pour vous !

A bientôt !


Message ouvert jusqu'au 3 octobre !

lundi 24 septembre 2012

WAAAAAaaaaaaaOuuuuuuuuuuuuuuuu !

Vous avez entendu mon cri de joie de chez vous ?

J'ai le grand plaisir et l'immense privilège de vous annoncer que le Blog Maman Baobab rejoint le site collaboratif de chroniqueurs de livres jeunesse :

Un grand merci à la tribu de croqueurs de livres pour enfants d'ouvrir à mon gros arbre, sa dense forêt. J'entre dans la danse !

A l'Ombre du Grand arbre compte 15 blogs, et non pas des moindres, retrouvez-les tous Ici mais ils sont là aussi : 3 étoiles ; De pages en pages ; La littérature jeunesse de Judith et Sophie ; La Mare aux mots ; Le Cabas de Za ; Les livres de Dorot ; Qu'importe le Flacon, pourvu qu'on en ait Livresse ; Méli-Mélo de livres ; Le cahier de lecture de Nathan ; Un p'tit bout de Bib(liothèque) ; Délivrer des livres 

Sur A l'Ombre du Grand Arbre, vous ne trouverez que de l'inédit : lectures communes, billets thématiques pour vous orienter vers de nombreuses lectures, billets d'humeurs et débats d'idées sur la littérature jeunesse en général.

A l'Ombre du Grand Arbre, c'est aussi une page Facebook qui vous orientera tous les jours vers la chronique de l'un d'entre nous, pour l'aimer, c'est Ici !

Pour A l'ombre du Grand Arbre, je n'ai qu'un mot, là, en ce moment à l'esprit, c'est WAAAAAaaaaaaaOuuuuuuuuuuuuuuuu !  (Certes, il n'est pas dans le dictionnaire. J'avais Youpi au début, mais finalement je trouve que c'est surfait. Pas vous ?)

dimanche 23 septembre 2012

Dix petits écoliers

Dix petits écoliers seulement dans une classe, ce n'est pas beaucoup. Mais il faut dire que ces dix écoliers là, certes ils sont petits, mais ils ont de la ressource ! De la ressource en bêtises, en farces, attrapes et facéties. Au moins pour trois chacun, ça nous donne une classe de trente élèves, finalement, si on compte bien ! Du coup, pour Mademoiselle Pâquerette, la maîtresse, c'est largement suffisant pour en voir de toutes les couleurs. Elle a beau être sévère, donner les plus longues punitions de la terre, cela ne l'empêche pas d'avaler des couleuvres, de connaître des peurs bleues ou d'avoir des cheveux (jaunes) qui s'envolent et prennent l'air en montgolfière. Ce n'est pas pour rien que le pensionnat s'appelle Bonaventure... dur, dur ! 
Voici un petit album pétillant, ausis bien dans le texte que dans les illustrations.  Pensionnat, Demoiselle et écoliers aux couleurs d'antan forment un univers très séduisant. En pensant au lectorat CP-CE1 pour ce début d'année scolaire, je vous le dis, voilà mon coup de coeur de cette rentrée sur le thème de l'école : Bravo Pauline Duhamel !


Dix petits écoliers de Pauline Duhamel, éditions Chocolat ! Jeunesse, février 2012 - 8,90 €

samedi 22 septembre 2012

Le Trotro incontournable pour la rentrée

Cet album de Trotro là, il est sacrément dense et si votre bambin fait tout juste son entrée en maternelle, ce Trotro là, il vous le faut. Trotro est un personnage très connu de la littérature jeunesse et comme tout personnage à succès, ses aventures sont rythmées par des marroniers et des thèmes classiques chez le tout-petit. On peut ne pas aimer, il n'empêche que c'est pas mal pour s'identifier ! Dans ce Trotro ci, Trotro fait sa rentrée des classes. Gai et très enthousiaste, il est un peu en avance... ce qui lui laisse le temps Sur le chemin de l'école croise toutes sortes d'animaux qui font eux aussi leur rentrée chacun dans leur propre école bien sûr ! Chez les fourmis, on apprend à compter ; chez les escargots, on apprend les formes et les tailles ; La musique c'est chez les oiseaux et les couleurs chez les papillons... la promenade est encore longue jusqu'à l'arrivée de l'école de Trotro et de ses copains. De quoi faire encore de belles rencontres et découvertes dans un livre très très touffu !
La rentrée de Trotro, Bénédicte Guettier, Gallimard Jeunesse, 2009 - 15 €

vendredi 21 septembre 2012

Le petit ogre veut aller à l'école

Quelques petites pistes d'histoires à raconter le soir ( ou la journée) pour continuer à aider les petits écoliers à apprivoiser leur nouvel univers !

Manger, des enfants, sentir de la chair fraîche, regarder la télé, c'est pas son truc à Petit Ogre. Ce petit ogre là, il s'ennuie. Ce qu'il voudrait lui, c'est aller à l'école pour apprendre à lire. Un petit ogre à l'école, on n'a jamais vu ça ! Non, mais pourtant, il va rejoindre les bancs et les copains, s'en faire des amis, tiens, dis ! Seul souci, ses parents mangent des enfants et n'aiment pas trop les livres... reste à voir si le cours des choses s'inversera. L'histoire de ce petit ogre est une belle histoire - et c'est bien dans cette collection qu'elle est éditée d'ailleurs chez Bayard Jeunesse - un bémol sur la qualité (d'impression ?) des illustrations noircies et crayonnées, quelle drôle d'idée !
Le Petit orge veut aller à l'école, Marie-Agnès Gaudrat et David Parkins, collection Belles Histoires, Bayard Jeunesse, 2007, 5,20€

jeudi 20 septembre 2012

Je ne serai jamais poète...

... pas si sûr ! Ouvrez la première page et entrez dans ce livre d'images. Faites sonner les mots à la lecture à voix haute. Mettez le CD dans un mange-disque new-age et écoutez. Savourez. Entrez dans l'univers de Pierre chêne et profitez. Musique poétique, musique des mots et des instruments, petite et grandes oreilles aux aguets. Ce disque là, il fait mouche tout de suite. Autant à l'écoute de textes inédits qu'à celles des grands classiques de la chanson enfantine qui cadencent volontiers les bancs des écoles maternelles. Pour l'avant-goût, pour filer la métaphore et pour vous donner l'envie de tester, commencez par Ogre des Bois. Vous saurez comment il faut faire pour manger la lune, continuez par L'hippopotame perdu par la p'tite madame et finissez en beauté par L'oiseau et la Bulle (vos enfants en resteront bouche béée de savoir que vous la connaissez!).


Je ne serai jamais poète, Pierre Chêne et Pef, éditions des Braques, 18 €

mercredi 19 septembre 2012

La cuisine est un jeu...

... vous avez joué, et les gagnants sont ...


7 - Deboliv
9 - Manuefrifri
11 - Norav
14 - Chris
18 - La Mexicaine


Bravo à tous !
Envoyez moi par mail ou par MP votre adresse postale poru recevoir votre exemplaire du livre "La cuisine est un jeu" d'Esterelle Payani et de Marie Donzel

mardi 18 septembre 2012

Au coeur de la nature...

 Je vous ai déjà parlé de cette série ICI, voici la suite ! L'idée de cette collection est de raconter aux petits d'hommes, la vie des bébés animaux, la vraie vie, avec des vraies photos. Les enfants sont fascinés par les images et en profitent pour ingurgiter des informations de la naissance du bébé et de sa fratrie à un âge un petit peu plus avancé.
Au coeur de la nature... avec le petit lion / Au coeur de la nature... avec le petit ours de Suzi Eszterhas, éditions Gallimard Jeunesse, septembre 2012, 13 €

lundi 17 septembre 2012

20%, comme le bon fromage blanc

En 2009, selon l'Insee, 20 % des familles sont monoparentales. En ce début d'année, comme l'année passé, il y a ces parents qui demandent pourquoi l'école ne fait pas de cadeaux de fêtes des mères et de fêtes des pères. Au milieu de l'assemblée, assis sur des bancs trop petits, collés, serrés, les genoux qui touchent le menton (ok, j'exagère), des parents en rang d'oignon. Dont moi - je me demande d'ailleurs si j'avais pas des fourmis dans les jambes. Et puis vlan. La question qui saisit. La question qui vous épingle. Elle soulève tout, elle fait serrer les dents, faut pas que ça grince, elle fait ravaler sa salive, faut pas que ça roule là sur les joues. Réponse des enseignants (merci), claire et sobre, à l'unanimité de l'équipe éducative (merci). "Dans notre école, certaines familles vivent des situations compliquées". Certaines familles, c'est nous, moi, mes enfants, pas seulement, je sais, mais on en est.
En 2009, selon l'Insee, 20 % des familles sont monoparentales. Cette situation n'est pas seulement celle de parents divorcés. Cette année, j'ai rayé. J'ai assumé ma monoparentalité et le fait que j'étais seule responsable légale de mes enfants. Cette année, je n'ai pas rayé les mentions inutiles, i n'y avait pas d'inutilité, il y avait juste le renvoi à la norme. Cette année, c'est ma deuxième rentrée, elle bien moins difficile que la précédente, j'ai pris mon crayon et j'ai rayé. Sur la fiche pré-remplie au mode "nous", j'ai composé au singulier, soloparentalité. Et peut-être que l'année prochaine, visant cette modification, on avancera comme pour la fête des parents. Peut-être que l'année prochaine ce document obligatoire ne soulèvera pas le bide, ne crèvera pas le coeur, le serrera pas la gorge du parent solo qui le remplira, je parle du parent solo qui est veuf, mais peut-être pas seulement que de lui non plus. Il y en a qui n'ont plus l'autre, d'autres qui n'ont pas d'autre. Et alors ?

vendredi 14 septembre 2012

La rentrée ça rime avec s'OR-GA-NI-SER

c'est la rentrée, pour bien la digérer, garder le cap et tenir le ryhtme, il faut s'organiser ! S'organiser soi, c'est une chose, organiser pour les autres, ç'en est une autre, surtout quand il s'agit de sa propre famille, de son petit cocon. Et si tout pouvait s'articuler ? Un petit coup de pouce, des astuces et de la méthodie ? Oui, oui, oui! Dans ce petit bouquin là - "J'aide mon enfant  à s'organiser" - les auteurs, Stéphanie Bujon (coucou Stéphanie on s'est connues dans une autre vie!) et Laurence Einfait, il y a tout ce qu'il vous faut. Déclinée par grandes thématiques, la lecture est facile et fourmille d'idées pour impliquer les enfants dans la vie quotidienne, dans LEUR vie quotidienne : bien-être, espace et environnement, tâches domestiques, vie scolaire, activités... Organisation et responsabilisation sont les maîtres-mots d'un ouvrage qui parlera d'une manière ou d'une autre à tout parent d'enfants de 3 à >>>> Tanguy ! 
J’aide mon enfant à s’organiser de Stéphanie Bujon et Laurence Einfalt, éditions Eyrolles, 2010



jeudi 13 septembre 2012

ça roule, ça tourne...

Enfin quand je suis là, comme ça, les deux pieds dans le présent, la tête tournée vers l'avenir. Ça roule quand je regarde le chemin parcouru, la stabilité retrouvée, à peu près. Un équilibre de moins en moins précaire qui refait ses racines, qui recoule la dalle. Je recommence à avoir faim. J'ai la dalle. Là où je suis. De loin, mais pas trop, de près mais plus trop non plus, du raz-de- marée. Ça tourne quand les petits grains de sable qui font grincer les rouages ne sont que des petits grains de sable. Ils ressemblent à ceux des autres, ici, ils s'éjectent facilement et ça re-tourne rond, toujours. Ça retourne toujours quand certaines pensées partent à gauche. A gauche, là, du côté de la tumeur, il y aura toujours une cicatrice, la sienne. Sa cicatrice, celle qui marque fortement au bistouri indélébile le début de la maladie. La sienne aussi. Mais qu'on a partagée et qui l'a emporté. Et qu'il a emportée. ça retourne quand il y a une musique, une odeur, une pensée ou un mot qui débarque sans prévenir. Qui s'invite et qui veut trinquer. Vous trinquez. Ça dure pas forcément longtemps. ça dure moins longtemps qu'avant. Ça ne nécessite plus de se réfugier dans les toilettes, au travail, et d'épurer un rouleau de papier toilette pour refaire son make-up. Mais c'est là toujours. Prêt à remonter, influençant forcément le regard que l'on porte sur la vie. Pression sur la gorge parfois. Près à déborder d'un coup de cil. Non pas les lentilles. Si. Il leur faut du lacrymal. C'est pas mieux quand c'est sec ? ça dépend. Et puis ces nœuds qui sont sur la corde. J'ai jamais été bonne à la corde à nœuds. En gym, à l'école, petite. Je détestais. Elle est encore là. Je ne l'aime pas plus et je m'en éloigne. D'ailleurs. Je vais vers ailleurs. Pas loin, mais plus trop près non plus.   .   

mardi 11 septembre 2012

Lecture pour Toutous !

Voilà une nouvelle qui réjouirait bien des parents et bien des enseignants aux classes surchargées. Quand Totof l'instituteur arrive à l'école, la directrice lui annonce une nouvelle surprenante. Cette année, il y a trop de professeurs et pas assez d'élèves. Sa classe sera donc vide. Déprimant toutes ces chaises sans élèves. C'est alors qu'arrive un chien. Puis un autre et encore un autre. Le défilé. Des chiens, en veux-tu en voilà... Des élèves, en veux-tu en voilà ? Voici l'idée, Totof va apprendre à lire aux chiens ! Faut pas se leurrer, c'est pas gagné... Mais alors pas du tout... Pourtant, l'institueur est motivé et ne manque pas d'arguments pour tenter de convaincre sa classe. Pas mal pour nos jeunes lecteurs, rien à carrer si c'est pas du nonosse pour nos molosses. Chahut de chiwawa, meute aux abois, seul un chien-élève pourrait assurer la relève... Une histoire farfelue, c'est tout l'univers de Koechlin et c'est bien comme ça qu'on l'aime n'est-ce pas ? Et bien pour cet album là, sachez le, Koechlin a du chien et essayez de le dire très vite - vous rirez beaucoup moins! - mais vous saurez qu'au final, il n'est jamais trop tard pour apprendre.
Lecture pour toutous, de Lionel Koechlin, Gallimard Jeunesse, août 2012 -12 € 

dimanche 9 septembre 2012

La rentrée des petites souris

Les vacances sont finies pour les 24 (et non pas moins) petites souris. Il est temps de ranger les jouets d'été et de faire l'inventaire du matériel scolaire car demain, c'est le grand jour... C'est la rentrée ! Quel bazar pour que tout le monde ait tout ce qu'il faut ! Papa et Maman veillent, organisent, préparent et nourrissent la couvée. Souriceaux et souricettes doivent être  prêts et rassurés pour prendre le chemin des écoliers. Qu'à cela ne tienne, Maman Souris a pensé à tout, un petit coeur en feutrine joli doudou. D'ailleurs, qui sait, finalement, ce n'est peut-être pas l'un d'entre eux qui pleurera pour cette première matinée... "24 petites souris vont à l'école", un album à lire et à relire les soirs de septembre pour aborder tranquillement le thème de la rentrée en maternelles.

24 petites souris, de Magdalen et Nadia Bouchama, éditions Flammarion, les albums du Père Castor, 2006, 10 €
Tirage au sort tout frais tout neuf pour les abonnés !

 Et la gagnante est.......... Mathilde H.

Bravo Mathilde, tu gagnes un exemplaire de la BD Sunny Bay chez Bamboo Editions.


 Prends contact avec moi pour la remise d'une BD toute funny toute girly qui te ramèNEra quelques années en arrière !

vendredi 7 septembre 2012

Sur le chemin de l'école...

ce matin, nous courions d'impatience.

Et ce soir en rentrant ?

Alors cette tout première journée Grenouille (Petite section) :
" C'était très bien. A part trois petites filles sensibles et un petit garçon qui a eu sa culotte de débordée".

Et toi Petit Poi(d)s ? (Moyenne Section)
" Tu sais, j'en ai déjà marre du travail. Mais peut-être que demain on va à la plage, avec ma nouvelle Glace ? ". (Entendez Classe).

jeudi 6 septembre 2012

Dans la vie...

... il y a les histoires de princes et de princesses. Dans la vie, il y a aussi les histoires de petites graines et de petites graines. Dans la vie, il y a la poésie. Et c'est bien tout l'art de ce très bel ouvrage qui conte l'amour au format baobab.

" Emportée par le vent,
une graine avait voyagé jusqu'au bout de la savane,
et un baobab avait poussé là où aucun de ses semblables
n'avait jamais pris racine"

Seul, quelques rares visites d'animaux peut-être, mais le baobab était seul. Il se sentait seul. A tel point qu'il en perdait ses feuilles. Besoin d'eau ? Non besoin d'amour. Comment cette petite fille haute comme trois pommes qui apparaît comme ça, un jour, dans son sillage, parviendra-t-elle à l'aider ? Vous le saurez en vous invitant dans ce joli conte qui sent bon l'afrique, la nature et vous enveloppe tendrement dans des illustrations toutes rondes. Un petit bijou de délicatesse chez Océan Editions.


Les baobabs amoureux de Maïwenn Vuittenez, éditions Océan Jeunesse -  15 €

mercredi 5 septembre 2012

"La cuisine est un jeu" est en jeu !

ça y est, on ne rigole plus, c'est la rentrée. Et le soir du premier mercredi de la rentrée, on rigole encore moins parce qu'on vient de se taper l'après-midi magasins pour résoudre ce gros problème de liste de fournitures scolaires, celles qu'on n'avait pas anticipées (parce qu'il faut des basket qui tiennent ( dans la salle de motricité) et pas des chaussons de maison (dans la même salle de motricité que l'an passé pourtant?), parce qu'il faut un classeur 4 anneaux et que le vôtre il en a que deux, parce qu'il faut ci et pas ça, mais là bien sûr, je ne parle pas vraiment pour moi ). Le soir de ce premier mercredi, ben vous êtes cuit. Pas trop envie de rigoler... et d'ailleurs, il va en plus falloir vous mettre à la popote, et peut-être même que vous n'aviez pas anticipé les premiers devoirs. Alors tu te mets au bout de la table, entre les deux assiettes, et tu prends ton crayon, pas la fourchette et non je ne peux pas relever ta gomme j'épluche les oignons. ça fait envie. Les devoirs. Non, je ne peux pas t'aider à finir ton puzzle, je fais les devoirs avec ta soeur, tu sais le CE2, c'est du sérieux et j'épluche les oignons. ça fait envie. Les oignons. Allez hauts les coeurs, bonne rentrée et joyeuse soirée du premier mercredi (de ladite rentrée). Celui où ils reprennent le rythme (les mouflets). Celui où ils sont cuits (les deux ? oui oui, les deux!). Et vous aussi. Tu pleures, Maman ? Non, c'est les oignons... Les oignons ils t-ont dit un truc pas sympa ? Non, ils me font pleurer. Tu devrais utiliser un masque de plongée, c'est une astuce du livre que tu as dans ton sac à main, que tu lis à vive allure quand tu prends le train, le sourire en coin et les glandes salivaires actives... mais à vide. Ah !?! Et tu lis quoi ?

La cuisine est un jeu co-écrit par Marie Donzel et Esterelle Payani
Tu n'me crois pas ? Et bien pourtant, lecteur silencieux, je t'assure que si. Tu fonds forcément le nez collé aux lignes de ce bon p'tit bouquin qui regorge d'astuces et de gourmandise, le tout lié à deux plumes par une écriture fluide et un style ludique. Quand tu le lis, t'as qu'une envie, c'est de te retrouver devant ton plan de travail (culinaire) et de te mesurer au gâteau au chocolat démesuré (c'est fait, gnarf gnarf!), de concoter du pancakes chic, d'enfourner des cakes salés trois ingrédients (n'importe lesquels à peu près, mais les mieux, ils sont dans Ce livre et les autres ils sont dans tes fonds de tiroir ou dans mon four!), de te la péter grave en faisant mijoter le risotto... au champagne (et non pas moins!), de relier Bocuse à la soupe aux truffes (mais les autres réponses je n' te les donne pas!), de te dire que même si t'es fauchéE, y a pas de raison que tu manges pas du foie gras (en velouté - c'est moins bien qu'à volonté mais ça finit pareil), de faire de chili sans chichi, de trouver des réponses à tes questions cuisine que tu ne te posais même pas (mais tu te la péteras encore grave au dîner, sûr et certain). De te dire aussi, que de toute façon tu peux bien avaler tout ça, même une grosse part de tarte au citron meringuée, parce que quoi qu'il arrive, tu t'es inscrite à la gym pour la rentrée... Enfin là, t'es dans le train, tu ne peux que baver à l'idée de... Allez c'est bon, reprends ton souffle, je te mets un point.

Une autre envie, toujours à la lecture de ces lignes pimpantes et pétillantes, c'est de se taper une causette, spatules à la main avec les auteures, (ou une bavette, coudes de chaque côté de l'assiette, ça on peut aussi!). Pour l'instant, c'est plutôt l'inverse qui est programmé. Via ce petit bouquin qu'a bien tout d'un bon guide du routard pour papilles en alerte et dix doigts enfoumillés de n'avoir pas cuisiné depuis longtemps, elles viendront chez 5 d'entre vous, les auteures !

Pour cela il s'agit juste de laisser un petit commentaire à la suite de ce message.
5 d'entre vous recevront un exemplaire de "La cuisine est un jeu" - (tirage au sort). 

Participation jusqu'au 18 septembre, 23h59 !

A vous de jouer !

lundi 3 septembre 2012

Trop classe...

... mOn cAdeAu de rEntrée ! Merci Marie Marie (Donzel)!
Et véridique, la gnome bretonne du doux prénom de Grenouille
" - C'est pour mettre ton lait ribot, Maman?"
"- Non, Chouchou, c'est pour boire mon café au travail, et je vais bicher grave !"
Et puis il n'y avait pas que ça dans le colis du facteur... Il y avait aussi 5 exemplaires de " La cuisine est un jeu " co-écrit par Marie Donzel et Esterelle Payany, rien que pour vous. Ils seront prochainement à gagner sur Maman Baobab, ouvrez l'oeil !

samedi 1 septembre 2012

Allo la Terre...


... un petit martien débarque !
La Terre vue du ciel, c'est pas mal ! La terre vue de Mars, ça a l'air super bien. Surtout des yeux d'un petit martien ! A force de la contempler de la fenêtre de sa chambre, ce petit martien n'a qu'une envie : aller la visiter. Et c'est bien ce qu'il va faire en nous embarquant dans son tour de la Terre, en un livre et un CD. Gai et pétillant le son l'est autant que les illustrations signées Francesca Carabelli. On entre dans l'univers très facilement. De l'Amazonie à Paris en passant par l'Afrique, on repart par les Alpes, la neige, le froid, de la petite souris au loup, il n'y a qu'un pas (ou peut-être un peu plus) mais toujours en soucoupe volante, bien sûr.

Nouvelles de Mars, Texte d'Adaëlle et Robinson - illustrations Francesca Carabelli, éditions des Braques, 4-8 ans- 18 €.
Dans la même collection : Les Moitiés, adaptation de Mimi Barthélémy et illustrations de Vincent Farges - Un livre / un DVD qui nous fait entrer dans un conte Haïtien sur la création. 18 € - Editions des Braques.