dimanche 30 octobre 2011

Tiens je me suis laissée tenter par le scribouillage du péché mignon...

Mon péché mignon s’appelle cappuccino-Kinder Bueno. Non pas tant que je m’en pourlèche les babines en y pensant ou que je m’en taperai une ventrée comme je le ferai de tourteaux-mayo ou d’huîtres cancalaises-citron, non. Juste, juste, tout juste pour ce qu’il signifie. Quand enfin ma soirée atteint ces douceurs, c’est douce heure. Ma double journée de maman en activité se termine. Les Minis ont le ventre plein, sentent le savon et font ronron sous la couette. Ma maison est à l’endroit et à peu près en ordre … Mes pieds ont largué leur prison à talon pour chausser des mules cocoon, à moins qu’ils ne soient glissés dans le pelage velours de l’amie canine. Mes doigts qui ont arrêté de tapoter l’AZERTY sont en mode tripatouillage de la féline. La mer est calme comme disent les marins, ce qui tombe bien car quand le paysage se dessine ainsi, que mes deux fesses sont enfin sur le canapé, mes hanches peuvent bien hurler tout ce qu’elles veulent : je l’ai gagné d’une dense journée, mon p’tit café-chocolat trop sucré.

mercredi 26 octobre 2011

J'ai un ours


C'est l'histoire d'une petite fille qui a une grosse chevelure blonde et bouclée sur la tête, mais pas seulement. Dedans, dans sa tête, dans son coeur et peut-être même ailleurs, elle a un ours. Un ours derrière des barreaux qui rêve de liberté et de parfums qui sentent bon. Dans sa tête, dans son imaginaire, elle part avec lui, nage avec des poissons, fait des siestes. Elle est son amie. Mais il y a des barreaux. Au zoo. Et peut-être l'ennui. Elle lui fait un cadeau. Le nôtre, c'est de rentrer dans cet univers poétique, fait de tendresse, de dessins au crayon, tout en douceur.


J'ai un ours de Marian Ruiz Johnson, éditions Galllimard Jeunesse, octobre 2011, 12,50 euros.

lundi 17 octobre 2011

Mamie a besoin de bisous

Mamie Marie elle est chouette. Mais Mamie Marie, elle ne peut plus vivre seule, alors elle vient habiter chez ses enfants et petits-enfants. D'ailleurs Maïté ne comprend pas bien pourquoi. Et pourtant, Mamie Marie a besoin d'un bavoir, elle mélange les prénoms et se perd au milieu du couloir... Mamie Marie a la maladie d'Alzeimher "il n'y a pas de pansement pour ce mal" explique la maman de Maïté, "on peut seulement l'aimer beaucoup". Et c'est bien ce que ses deux petites-filles vont faire. L'aimer, jouer avec elle, la guider, lui fabriquer des pense-bêtes pour qu'elle se souvienne et se repère dans la maison, la faire rire aussi... Un joli livre construit tout en douceur sur une maladie particulièrement difficile à vivre et à comprendre. Ce qui est d'autant plus vrai quand on est enfant.

Mamie a besoin de bisous, Ana Bergua et Carme Sala, Océan Editions, oct 2011, 15 euros.

dimanche 9 octobre 2011

C'est l'histoire d'une taupe pas très très contente qu'a du caca sur la tête ! oh!

Grand classique et incontournable petit bouquin à lire au moment de l'apprentissage de la propreté, c'est le premier de la rubrique "pipi, caca, popot" :
De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête
de Werner Holzwarth rt Wolf Erlbruch

Pour parler de pipi et de caca (wouarf wouarf wouarf !), peut-être pas encore boudin, mais bientôt (la rentrée des classes n'est pas loin!), rien de mieux que du caca dessiné et un support pour en parler. Cette petite taupe très fâchée, porte un odorant lot d'étrons en guise de chapeau... mais elle ne se laissera pas salir comme ça (non mais!) : elle va faire le tour des animaux pour savoir qui peut bien être le coupable de ce méfait. Et c'est là qu'on découvre que tout le monde fait caca (c'est pas vrai ? C'est pas un truc qu'est rien qu'à nous et qu'on garde précieusement dans sa couche ? ). Tout le monde fait caca, donc, mais c'est pas le même : splatch de pigeon, crottin de cheval, haricots de lièvre, berlingots de biquette, bouse de vache, il y en a de toutes les couleurs (heu... odeurs...), mais rien qui ne ressemble à ce que notre enquêtrice contrariée héberge sur son crâne... Réussira-t-elle à résoudre cette énigme et a venger cet affront ? Vous savez ce qu'il vous reste à faire pour le savoir...

De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête, de Werner Holzwarth rt Wolf Erlbruch, éditions Milan. Plusieurs formats, plusieurs pagination, plusieurs prix, mais toujours une histoire très rigolote et de chouettes illustrations !

samedi 8 octobre 2011