mercredi 27 avril 2016

Mensonges et menues exagérations

Aujourd'hui, rien ne va plus ! On lit, on ment, on lit, on exagère un peu, on lit, on invente un brin plus que légèrement, on lit, on lit, on écoute aussi et surtout on rit !

Gros mensonges de Clothilde Delacroix. Elle est un peu piteuse, notre petite lapine blanche. Pas si blanche comme neige, lapinette, en fait. Elle en a un peu gros sur le cœur, d'ailleurs, au réveil. Alors elle livre tout à sa maman, dès le lever, comme si dans la nuit ça l'avait un peu travaillé. Quelques remords et voilà que ça sort :  "Tu sais Maman, parfois je mens...". En train d'exécuter sans y penser les gestes machinaux du quotidien, la maman écoute. Elle écoute interpellée quand elle ouvre les volets, elle écoute piquée, au petit déjeuner, quand arrive la vérité. Elle écoute, ulcérée quand elle fait la vaisselle. Elle écoute un poil énervée, quand l'enfant est en train de se baigner. Elle écoute encore, quand il s'agit de la tablette de chocolat de mamie et que l'enfant le dit, "ben... j'ai menti". Et puis, il y a le moment où ça la pique vraiment au vif, la maman. Elle était tellement loin d'imaginer que son enfant à l'air si bon enfant était capable de tant de mensonges. Elle déballe la môme, là fois où ci, la fois où ça, en faisant, en mangeant, en jouant, on n'y pensant pas tout le temps, à ce qui sort de sa bouche, pas toujours l'air déconfite, mais les oreilles en berne tout de même. Et la fois où elle lui a dit qu'elle l'aimait ? La réponse reste en suspend, est-ce l'arrivée imminente d'un nouveau Scud ? Gros mensonges, un album à la fois tendre et acidulé dont les scènes vraisemblables parlent forcément à tous les bonimenteurs, émetteurs et récepteurs, parents et enfants.

Les punitions de Michaël Escoffier et Félix Rousseau. Quatre mômes se cachent sous la table de la salle à manger. Quelle bonne idée pour ne pas être trouvés. C'est l'occasion, sous la nappe à carreaux, de partir au pays de l'exagération et d'évoquer les terribles punitions que leur infligent leurs parents. L'un s'est vu enfermé dans la cave avec des putois après avoir pété dans le bain, une autre affirme que ses parents font un lâcher de crocodiles dans la cuisine si elle ne termine pas son assiette. Une autre, heu, comment dire, heu, a été, heu, attachée, dans la niche du chien... Et son récit bourré de heu et de suspensions insinue le doute sur la véracité des propos. A tout petits pas puis à grands sauts, les enfants s'embourbent dans leurs mensonges, tirent la langue à leurs parents par derrière et à qui mieux mieux rient de leurs escroqueries. A la Escoffier, l'histoire part malicieusement en live et rien ne va plus quand il s'agit pour les enfants d'inventer les pires des pires des pires des punitions destinées à leurs parents ! Une histoire à lire, à regarder et à écouter ! L'audio cadencé mené par un quatuor d'enfants espiègles est à déguster, les illustrations au trait graphique se déclinent en rouge et vert et donne une envergure très stylisée à un incontournable livre-CD sur un sujet peu traité dans les albums jeunesse. De délicieux extraits sur le site de l'éditeur, Benjamins Média, par Ici
Tout ce qu'une maman ne dira jamais de Noë Carlain et RonanBadel. Ne t'habille pas pour sortir, continue à jouer avec la console, joue avec la nourriture, ne te couche pas trop tôt... dans cet album cathartique, le jeune héros renverse toutes les situations du quotidien en imaginant sa maman lui dire exactement l'inverse de ce qu'il entend tous les jours, mille fois peut-être ! Quel bonheur ce serait, n'est-ce pas, de ne pas être contraint à des horaires, à un cadre, à un rythme, un des règles, à l'éducation ? Sûr de sûr, c'est poilade pour les enfants à la lecture de cet album. Les miens en redemandent, comme s'ils voulaient me faire passer un message. Je ne vois pas lequel par contre ! Ronan Badel illustre à merveille le texte court de Noë Carlain et lui en donne toute la prestance. 

*** Les références ***

Gros mensonges de Clothilde Delacroix - Editions Talents Hauts - avril 2016 - 12 € à partir de 4 ans.
Les punitions de Michaël Escoffier, Félix Rousseau - Interprétation : Alice, Clémence, Maxime et Victor - Musique : Frank Marty - Editions Benjamins Media Février 2016 - 21 € à partir de 4 ans.
Tout ce qu'une marrant ne dira jamais de Noë Carlain et Ronan Badel - Editions de l'élan vert septembre 2012 - 12,20 € à partir de 4 ans.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire