mercredi 28 décembre 2011

"Les meilleures soupes des Paresseuses"

C'est bien le livre que j'ai le plus offert ces derniers temps...
Bien... Si ! Et pourquoi donc ? Parce que c'est Marie qui l'a écrit.
Oui mais aussi... 
Parce que la soupe c'est une évidence en cette saison. 
Parce que c'est un livre de recettes qui est bourré de bonnes idées.
Parce que c'est un bouquin qui est sacrément bien écrit, vif, goûté, pétillant...
Parce qu'il y a des trucs qui donnent envie, y a des trucs qui donnent des idées.
Parce que c'est un livre qui raconte des histoires. Moi j'aime bien les histoires, la popote, la soupe, je m'en ferai des louches. 
Parce que je déguise les pâtes de mon mangeur difficile avec des cuillères, de soupe. C'est discret et c'est un geste quasi quotidien...
Parce que Grenouille y fait tomber sa cuillère avec du gruyère, dans la soupe. Et plutôt deux fois qu'une.
Parce que contrairement à ce qu'on peut dire, on n'a pas besoin de camions de légumes pour faire une belle marmite. 
Parce que c'est simple d'en faire une qui sent bon, qui veloute, qui se goûte, se croûtonne, qui réchauffe les coeurs en deux coup de cuillère à pot. Une qui fait découvrir ou redécouvrir des légumes au beurre ou vapeur.
  
Bref je l'ai acheté (et elle me l'a dédicacé, nananèreu !)... A vous, maintenant !
(A moins que vous m'invitiez à dîner et je le glisse dans le bouquet de fleurs ? ).

lundi 26 décembre 2011

Quand tout est la première fois...

... c'est toujours avec appréhension et du plomb dans le coeur. Alors je n'ai pas envie de parler de Noël. Mais si mon rôle était que nos MiniNous passent un bon Noël, qu'ils aient des étoiles dans les yeux, qu'ils ne sachent plus où donner de la tête, c'est réussi. Ils m'ont emmenée dans leur plaisir et c'était magique de se laisser emporter sans retenue. Il m'a manqué cet échange de regards complices, tant d'autres choses ausi bien sûr, mais eux ont été aspirés par les fêtes et il me reste de la poussière d'étoiles dans les yeux. Ils étaient heureux.

vendredi 23 décembre 2011

Comment vient l'idée de réchauffer du café frais fumant au micro-ondes ?

 Longtemps je me suis couchée de bonne heure et peut-être que je devrais recommencer dit celle qui a passé une bonne soirée chino-ciné avec sa cop's, a pris le temps de dégourdir les pattounes napolitaines et s'est plongée dans un bain mûre en commençant à bouquiner hors PAL (Pile à Lire - ça c'est un terme que je pique à mon N, très actif dans le milieu des lecteurs de polars, et qui en tenait et tenait des PAL, en ascenseurs qui montent et qui descendent, remontent et redescendent ... ). Cette réflexion, apparaît après 5h00 de sommeil en prenant le mug au micro-ondes : rien de tel que réchauffer le café frais pour réfléchir... avant de se lancer dans une journée bien chargée, top chrono.

jeudi 22 décembre 2011

Y a des soirs

Y a des soirs comme ça où on a juste qu'une envie en rentrant c'est se coucher.
Les mêmes soirs comme ça, les Minis ont juste qu'une envie vous faire la fête.
En les prenant dans un sens oo dans un autre, y a des soirs comme ça où on sait très vite que la soirée est cuite. Archi cuite.
C'est soirs là, comme ça, le dîner c'est pas ça (et même si au menu c'est bolognèse-le-plat-préféré) ; le coucher, comme ça,  n'en parlons même pas (et même si vraiment vous avez assuré à la lecture de Tchoupi fait un tour de manège). Même la Grenouille se relève, c'est peu dire, et personne à 23h00 ne dort encore. C'était pourtant bien un de ces soirs là, comme ça, où vous vous étiez dit, je me couche tôt, je me couche tôt. C'est dit, il le faut.
Ces soirs là comme ça, vous vous couchez avec un mal de tête et un paracetamol. A ces soirs là comme ça, succède une nuit trop courte où les deux autres oreillers collés à votre troisième [ - une habitude restée de quand vous étiez trois puis quatre - celui du milieu calait le bébé qui ne faisait pas bien ses nuits ] -  ces oreillers là, hébergent une petite tête blonde puis une petite tête brune, ou l'inverse. Vous ne savez plus dans quel ordre elles sont arrivées dans votre lit, mais elles sont là et pioncent profond alors le tout, ça va être de Re pioncer, de re tirer la couette, de re trouver une place... de re re re rrrrrrrrr. Puis pour tenter de ne pas les avoir dans les pattes le temps de se préparer avant de partir au boulot, va falloir se réveiller avant le réveil pour intercepter la voix radiophonique d'Audrey et la couiker. Comme ces matins là qui suivent ces soirs là qui avaient eux-mêmes précédés ces nuits là, c'est sûr, ça l'f'ra pas, Audrey elle parle avant que vous ayez ouvert l'oeil... et le p'tit déj il commencera à la Badoit paracétamol avec une Grenouille collée à son biberon et surtout attachée à votre jambe droite. Ces matins là, vous avez juste mal au crâne et vous avez plus que 3/4 d'heure pour ne pas rater votre train. Mais, c'est sûr, vous le raterez. C'est comme ça.

dimanche 18 décembre 2011

Rita et Machin partent au zoo

Surprise ! Pour nous, c'est le retour de Rita et Machin. Pour eux deux, c'est une promenade au zoo avec Papy et Mamie ! Youpi ! Enfin attention, quand même, prévient Papy "défense de faire les zozos!". C'est mal les connaître. Les prévenir les empêcherait de sortir des clous ? Heu, Papy, on est rendu au tome 14, t'as pas lu Rita et Machin avant ? En tout cas cette épisode ne dément pas ce qu'on savait déjà sur le duo rigolo, ingénieux et imaginatif. Rita et Machin au zoo est même particulièrement rigolo et peut-être encore plus décalé que d'habitude. Maman Baobab, fan de la première heure, vous le conseille donc plus que plus, vous l'aurez compris !


Rita et Machin au zoo de Arrou-Vignod et Tallec, chez Gallimard Jeunesse, 5,90 euros

jeudi 15 décembre 2011

Nos Guest du soir

... le Petit Poid(s) les attendaient depuis longtemps. Ce sont les loups de l'école que chaque élève tour à tour ramène à la maison avec le cahier des aventures. Au programme donc, les premiers devoirs ! Raconter la soirée sur une page à grand renfort de photos, gommettes et feutres... pour faciliter l'exposé que mon MiniNous fera à ses camarades. On est qu'en petite section, les devoirs de demain, ce sera une autre histoire. Et je me dis déjà que rentrée pile ce soir là à 18h30, assurer les loups, les loulous, le repas, le bain, l'histoire, les bisous et autres diverses tâches quotidiennes dont le duo animalier... ça va être chaud... En attendant, note pour moi-même : prendre les loups en photo, réserver un tirage pour leur prochaine venue, ce sera déjà ça de fait pour la page du cahier du deuxième trimestre ! 
Allez, LOUPS  au LIT !

lundi 12 décembre 2011

La femme veuve qui s'éveille...

... est soutenue par sa famille, ses amis, ses copains,
... se fait traîner dehors par ses ami(e)s, ses copines,
... fait des goûters avec ses enfants, ses copines maman et leurs enfants ou pas maman aussi,
... va boire un verre, déjeune et dîne dehors, se fait des toiles (le mardi surtout quand sa propre maman et son beau-papa prennent le duo de minis, et ça c'est cool!), de ci de là avec ses copines, ses amies, ses collègues ou ses copains homos.
... ne veut pas être vue comme une cible potentielle de plans ci ou de plans là et décline tous contacts en ce sens.

Car la femme veuve vit toujours avec son mari bien ancré dans sa tête et dans son coeur. Elle l'aime toujours, par delà la nuit, par delà la mort. C'est comme ça. C'est comme ça... C'est encore si récent. Elle ne sait pas ce que sera demain, mais aujourd'hui c'est comme ça. C'est comme ça...

jeudi 8 décembre 2011

"tu es jeune, tu vas refaire ta vie..."

" Non. Je vais la continuer".

"Tous les pipis"

Quand on commence avec un titre pareil, on se demande où l'histoire va nous mener... et bien dès la première page, Splash! on n'est pas déçu par le pipi de girafe "qui éclabousse tous les animaux de la brousse" ! Prochaine étape, tourner la page en se demandant bien sur lequel on va tomber... Camélon ? Ses pipis sont les plus beaux ! Mais qui fait le pipi rayon laser, le pipi le plus grand de la terre,  le pipi dans sa culotte, le pipi jaune citron ? Comment c'est un pipi polaire, un pipi de poisson, un pipi de pou ? Mais qui sont ces bébés qui font des pipis n'importe où ? Et qui est ce petit garçon qui fait pipi debout comme un grand ? Toutes les réponses, vous les retrouverez en drôles et en couleurs dans un livre où foisonne la bonne humeur !

Tous les pipis de Frédérique Loew et Nathalie Choux, Milan Jeunesse, 7 euros.

mardi 6 décembre 2011

Aujourd'hui.

Aujourd'hui on est le 6. C'est la Saint Nicolas. J'ai des milliers de raisons de ne pas vous en parler et d'en pleurer. C'est donc bien ce que je vais faire. (mais je vais aussi prendre mon train, lire les canards du jour, essuyer mes larmes et m'armer d'énergie au travail. Quand je rentrerai ce soir, en reprenant le train, en tentant un roman et en m'assoupissant, je tirerai l'énergie de tout en bas, de là où j'ai rangé mon moral, dans mes chaussettes, et hop hop hop, deuxième journée de la journée, avec mes MiniNous). Ou alors j'irai au cinéma voir Intouchables. Et je pleurerai aussi parce qu'ils ont entre autre eu cette idée d'y calquer Boogie Wonderland et autre September... Un extrait des Suites pour violoncelles de Bach. D'autres classiques de sa discothèque. Pleurs. Quoi qu'il arrive, de toute façon, il y a des journées comme ça. Tout seul, ça pleure. Toute seule. Je pleure.

"A cause d'Elles"

Ces jours ci sort ce nouvel album d'Alain Souchon. Voici mes quatre raisons de l'acheter et peut-être de vous contaminer.
- C'est Alain Souchon. Pour moi c'est simplement suffisant, mais peut-être pas pour tous. Et pourtant quand j'écoute, je récoute et je rerécoute, j'm'en lasse pas. De J'ai 10 ans, à Foule Sentimentale à Arlette (même que et même si), en passant enfin et surtout par une de mes ballades préférées, La Vie ne vaut rien. Douce tristesse ; sweet mélancolie. Parce que tout simplement rien ne vaut la vie. Que la poésie, c'est ça aussi. Et que si je l'écoute là, je me dis que c'était un de mes cadeaux d'anniversaire de cette époque insouciante, N. 2002.
 http://www.dailymotion.com/video/xui43_alain-souchon-la-vie-ne-vaut-rien_music?ralg=behavior-meta2#from=playrelon-1 

- Des chansons pour enfants.
Super fan ! Faut bien nourrir l'autoradio pour faire diversion en période de monoconduite et de double sièges-auto-prêts-à-se-peigner-derrière-s-il-le faut-je-peux-pas-m'arrêter-attends-pour-ton-doudou-fallait-faire-pipi-avant-de-partir-on-est-presque-arrivés-n'embête-pas-ton-fère-ta-soeur-chuuuuuuuuuuuuuuut!

- En soutien à la Ligue contre le cancer.
Je ne vous fais pas de dessin. Là. Hein ? Pour les enfants... Je ne vous...  Je ne sais pas dessiner.

Y a du dessin autour des paroles ! Et c'est pas rien, c'est Sempé.

Et puis y a les options qu'on n'avait pas calculées l'inédit single, repris à tue-tête par mon duo de MiniNous. Du caviar en barre :

Et puis y a l'intro qui dit "Avant d'être grand j'étais petit. J'avais un papa et une maman... " Je vous laisserai lire la suite. Parce que rien que ça, moi, ça fait une petite vague sur chaque iris.

Bref, je l'ai acheté. A vous maintenant.

dimanche 4 décembre 2011

Le Facteur du Père Noël

Voilà un petit bouquin ludique et que l'on pourrait grignoter avant le calendrier de l'avent... et ça nous y fait très vite rentrer, dans ces fêtes qui arrivent. Le facteur du Père Noël précède ce dernier pour faire une grande tournée et distribuer ses petits courriers à de nombreux personnages phares des contes pour enfants. Dans ces enveloppes du texte, mais surtout des petits cadeaux : jeu de l'oie, mini-livre, puzzle... En plus de passer un joyeux moment de lecture on peut surtout ouvrir les enveloppes et jouer aussi ! Et si jamais on s'en lassait, ça pourrait juste nous donner l'idée de nous y mettre nous aussi à écrire des lettres... et pourquoi pas les envoyer au Père Noël ?
Le Facteur du Père Noël par Allan Ahlberg, illustrations Janet Ahlberg - à partir de 4 ans - Editions Gallimard Jeunesse.

samedi 3 décembre 2011

vendredi 2 décembre 2011

Le dictionnaire du Père Noël

Rouge, carré, souple et très maniable pour les petites mains, ce mini dictionnaire permet de penser tranquillement aux festivités en rouge et blanc dès à présent. On y entre en abécédaire, au mot à mot mais aussi en fonction de nos envies. Et notre envie quand on est petit n’est-il pas de savoir quel est l’univers du  Père Noël,  peut-être de s’en moquer aussi parce qu’on n’y croit (presque) plus ? C’est dans cette veine que s’inscrit ce délicieux petit bouquin, entre humour et merveilleux, incongru et fantastiques. Ainsi va la définition de "Malheureux : quand il était petit, le Père Noël était malheureux parce qu'il n'y avait pas de Père Noël" ou encore "Nul : Le Père Noël est nul en peinture. On dirait du gribouillage". Les illustrations sont très sympas et nous du haut de nos 2-3 ans, on ne se lasse pas de le dévorer !
Texte et illustrations de Grégoire Solotareff, Editions Gallimard Jeunesse – 352 P – réédition oct 2011 – 16,50 € - de 7 à 10 ans.

jeudi 1 décembre 2011

Décembre, le premier...

Le premier décembre, le premier Noël. Le premier Noël. Je sais que forcément ça va faire mal. Alors je prends les devants, comme d'habitude. Et hop hop hop, un sapin, des décos, la lettre au Père Noël, et en route pour les cadeaux...