vendredi 28 février 2014

Des bottes, des bottes et des chaussures aussi !

 Lundi dernier, je vous parlais d'oies et je pointais du doigt Augustine, qui avait de belles bottes (ici) en vous disant que la prochaine chronique serait botte ou ne serait pas. J'ai finalement dû botter en touche, car un imprévu comme on dit, est tombé sur le coin du front de ma Grenouille (à moins que ce ne soit l'inverse) et j'ai dû remettre à deux mains ce que j'étais à deux doigts de rédiger : une chronique avec des livres sur des bottes, des chaussures et des chaussettes. Il vous a fallu attendre un peu pour la découvrir, mais je vais finalement réussir à joindre lundi à vendredi en passant par les urgences de mercredi. En espérant que cette chronique vous botte quand même, pas besoin d'essuyer vos pieds avant d'y entrer, on n'est plus à ça près, restez chaussés, surtout si vous aussi vous avez mis des chaussettes qui puent... C'est un rendez-vous que je vous promets pour la semaine prochaine (Les chaussettes qui puent d'Ingrid Chabert et d'Estelle Billon-Spagnool), restez chaussés, et laissez moi le plaisir de vous présenter quatre belles rencontrent qui datent de Montreuil.

Patabulle et les bottes rouges de Juliette Vallery et Tristan Mory. Qu'il est joli et gai Patabulle, le petite chien jaune au sourire malicieux et à la truffe noire qui évolue dans un univers douillet et coloré. C'est une journée qui sent l'ennui, on dirait, sauf si... "Plic ! Ploc ! Deux gouttelettes frappent sur le toit de la maison". Oh, il pleut ! C'est le moment pour Patabulle de sortir ses jolies petites bottes rouges. Elles sont très excitées à l'idée de mettre leur bout de nez en caoutchouc dehors. Patabulle a tout juste le temps de prendre son parapluie ! Flaques, splash, Patabulle est trempé, les bottes sautent, sautent en l'air et le parapluie qui tombe dans la mer devient un joli navire dans lequel tombe Patabulle qui croisera même une baleine et plein de petits lapereaux bottés. Quelle aventure ! Un personnage doux et tout coton, dans un univers rond, gai et frais, Patabulle est un personnage aux jolies histoires dont les illustrations naïves et colorées créent un univers très attachant. Patabulle est à découvrir dans de albums de grande qualité chez Actes Sud Junior. A découvrir avec grand plaisir à partir de 2 ans. *** Coup de cœur ***

Si les chats portaient des bottes, les grenouilles gouverneraient de Raquel Saiz et Rashin Kheiriyueh. Avec un titre comme celui-là on se demande bien ce qu'il va se passer. Imaginons que l'on mette des bottes à tous les chats. Si si, laissez-vous faire, imaginez. Comme pourrait-ce être possible. Ce n'est pas compliqué, il suffit qu'une dame très célèbre à tendance fashion (week et pas seulement) commence à mettre des bottes à son chat - en faisant abstraction de feulement, griffures et miaulements de contestation - et voilà que la mode est lancé en un mois pas moins, tous les amis de la dame distinguée mirent des bottes à leurs minets. Effet boule de neige "on ouvrit des magasins de chaussures pour félins, les supermarchés lançaient des offres tous les jeudis. En toile. En lin. Noires et colorées, de toutes formes et tailles (...)". Sauf que des mimines de minets enfermées dans des bottines à lacets, ça ne peut plus griffer, ni "détruire les parquets". Et encore moins chasser des souris. Bienheureuses, les souris pullulèrent dans la ville, sans solution aucune, à moins de les envoyer sur la lune, les habitants ne firent pas le lien avec les chats bottés. Ne riez pas déjà, en imaginant les souris sur la lune, parce que les bestioles n'y restèrent pas longtemps. Elles retombèrent sur terre en dézinguant le système solaire. Je ne vous raconte pas la suite, il faut que vous plongiez absolument dans ce conte qui détourne les contes et qui se terminent en concluant par son titre. Si si, c'est possible. Si les chats portaient des bottes, les grenouilles gouverneraient  et nous depuis qu'on a lu cet album à l'univers si particulier et aux illustrations surprenantes et très réussies, on y croit, et on ne préfère pas vraiment tenter mettre des bottes à un chat. Même le plus beau, il restera pas botté, à vie ! 


Yexian et le soulier d'or adapté par Chun-Liang Yeh, illustré par Wang Yi. Magnifiques illustrations, magnifique univers qu'est celui de cet album édité par Hong Fei. Tirée d'un conte traditionnel chinois, l'histoire, la légende plutôt, raconte le parcours de Yexian, fille du chef de la tribu Dong, orpheline de mère tout d'abord, puis laissée dans les mains de sa méchante belle-mère à la mort de son père. Elle lui mène la vie dure et l'oblige à accomplir des tâches aussi dangereuses et difficiles que celles "ramasser du bois au bord des falaises ou attraper des poissons dans des eaux profondes". Quand Yexian attrape un petit poisson coloré qui grandit, grandit grandit à vue d’œil. Elle s'en occupe, le soigne, ils deviennent amis. Mais sa belle-mère découvre son secret et le tue. Ni plus ni moins. A l'image de Cendrillon Yexian se rendra à la fête des grottes, séduira sans le vouloir le roi, et perdra l'un de ses souliers d'or, seule possibilité pour ce dernier de retrouver la belle. Le soulier, voilà comment ce très bel album est arrivé dans cette sélection et que je retombe sur mes pieds. Les illustrations délicates et colorées subliment un texte traditionnel et emportent le jeune lecteur dans un univers particulier, fin et fabuleux. A découvrir à partir de 6 ans. *** Coup de cœur ***

 Georges, le " Drôle de magazine pour enfant" présentait en novembre dernier un numéro "Chaussures". Si si ! Il est beau, il est classe, son univers graphique est surprenant et très particulier, un brin de Pop, un brin de 70's, une touche de oldies, George est au top, de la semelle au talon, en passant par l'intérieur cuir, le lacet, et ceci n'est pas du cirage, non non. Au sommaire, des histoires bien sûr, longues et plus courtes, des baskets, des chaussons, des souliers, par paires et sans impairs. On y vide des poches (avec des scoubidous, des coquillages, des hippocampes,de la lavande pour Mona et Ethel par exemple), on y interviewe des pointures (qui ont des connaissances qu doivent faire au moins du 45!), on y parle baskets super aérodynamiques avec des coussins d'air et tout ça (sauf que trop nul, on peut pas trop courir avec, faudrait pas les abîmer ni les salir !). On y cause de Cendrillon aussi, mais elle y a une forme assez particulière ; et puis on y joue, on découpe, on mesure, on teste logique et mathématiques, images cachées et labyrinthes, jeux de mots, motifs et logique, sans oublier bricolage et cuisine. Georges, c'est une très belle découverte, un magazine de grande qualité, d'ailleurs mocassin classe ou pantoufle flonflon, chacun trouvera dans ce numéro, chaussure à son pied ! 


*** Les références ***

* Patabulle et les bottes rouges de Juliette Vallery et Tristan Mory Editions Actes Sud Junior, avril 2013 - 12,50€
* Si les chats portaient des bottes de Raquel Saiz et Rashin Kheiriyeh, Editions OQO, juin 2012 - 15,50€
* Yexian et le soulier d'or de Chun Liang Yeh et Wang Yi, Editions HonFei, octobre 2011 - 15€
* Georges, Editions Grains de sel, numéro chaussure, de novembre 2013 - 8,90€

Aucun commentaire:

Publier un commentaire