samedi 23 juin 2012

Les tortues de Bolilanga

Dans cette famille, on ne dit pas. On ne parle pas. On souffre, en silence. On accepte la fatalité. Alam ne le sait que trop bien, et souvent d'ailleurs il pense à la mort. Il la sent encore dans la maison. Depuis sept mois, quand elle a emporté son petit frère de 8 ans. Incompréhension et colère l'animent forcément. Incompréhension et colère à destination de ces adultes qui prient et qui acceptent que son petit frère soit mort. Son grand-père lui raconte la légende d'Ibou Min' auprès de qui les enfants disparus se réfugient sur l'île de Bolilanga. Il prend le chemin du deuil, petit à petit... Jusqu'à ce que des prometteurs décident de construire un hôtel sur l'île de la légende et qu'ils l'ouvrent aux touristes...
Les tortues de Bolilanga, Franck Prévot, éditions Thierry Magnier, 209, 7,50 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire