vendredi 26 septembre 2014

C'est l'heure !

C'est l'heure, l'heure de se lever, de petit déjeuner, de se laver le bout du nez. C'est l'heure, vite enfile ton pantalon, brosse tes dents, tes cheveux. Et tes chaussettes ? Où elles sont tes chaussettes ? C'est l'heure, mets  ton blouson, prends ton cartable, je vais rater mon train, on file. C'est l'heure. Vite vite vite. Pas l'heure de prendre tes billes, je t'avais dit de les préparer hier, pas l'heure de jouer, faut te dépêcher. Referme ton cartable, oui j'ai mis la compote, j'ai signé le cahier. C'est l'heure. Mets tes chaussures. Non. Enlève tes chaussures. C'est pas les bonnes, t'es en sandales, voilà qu'il pleut. C'est l'heure, allez, allez, on n'a pas le temps ce matin, on ne l'aura pas non plus demain. Faut y aller, Je sais que je te presse, mais du temps de sommeil en plus pour tes petits yeux qui n'en peuvent plus. Grognon, voilà tu es grognon, tu as raison, mais on n'a pas le choix. Il faut se presser, une nouvelle journée commence. C'est l'heure. Mange pas la lune, on n'a pas le temps. Tic tac tic tac tout est compté, le temps séquencé, et voilà ce n'est que le début de l'année et tu es crevé... Bonne journée mon lapin, à ce soir. Promis, on ne se couche pas tard. Tu ne serais pas cap, de toute façon. 
L'heure rouge de Marie-Astrid Bailly-Maître et Antoine Guillopé.  L'image de la souris apparaît au milieu de brin d'herbes. Ils sont grands, elle est toute petite. Le fond est rouge, l'herbe et la souris au premier plan sont tout noirs. Comme des ombres qui apparaissent à la tombée de la nuit. La souris, c'est Mine. Elle a rendez-vous avec le loup, au pied du seul et unique arbre du grand plateau. Vue du dessus l'hirondelle qui passe les voit se rapprocher l'un de l'autre. L'oiseau prévient la proie possible qui fait comme si de rien n'était. Le loup lui a senti la souris. "Il accélère son allure et arrive le premier". Les voici nez à nez, truffe à truffe plutôt, "derrière eux le soleil vient de toucher la terre". Lumières basses, idéales pour ouvrir le bal des jeux d'ombres, les premiers pas de danse s'initient, capoeira dans les champs, petit théâtre d'ombres chinoises pleine nature. Un album raffiné, un texte précis et rythmé illuminé par des illustrations fabuleuses, tout en mouvement et en poésie. ***Coup de cœur ***
C'est l'heure de se laver de Steve Jenkins et Robin Page.  Sous-titré "pour tout savoir sur les animaux et leur toilette", ce petit album carré est un vrai documentaire. Les illustrations sont aussi belles qu'étonnantes, le travail réalisé autour des yeux de chaque animal présenté attire tout de suite le regard. Fascinant. Après un petit texte qui introduit la nécessité de se laver, pour les hommes et pour les animaux, chacun à leur façon, une quinzaine d'animaux sont passés en revue durant leur toilette. Les tigres prennent de grands bains dans les lacs et les rivières quand le vautour prend un bain de soleil. Les fourmis se frottent entre elles, le pangolin les utilise pour se nettoyer en réalisant un véritable bain de fourmis dont il se débarrasse sans en faire cas aussitôt qu'elles lui ont servi. La gerboise prend un bain de poussière, un peu comme les éléphant s'en asperge pour éviter les parasites. Sont encore présentées les toilettes des spatules, gecko, lièvre, mérou tomate... Original et bien conçu, C'est l'heure de se laver vaut vraiment le coup de prendre le temps de le découvrir. Une double page finale donne plus d'informations sur les animaux présentés. Deux titres supplémentaires font partie de la collection, C'est l'heure de dormir, C'est l'heure de manger. Très chouette.  ***Coup de cœur ***  
L'heure des mamans de Noël Hassan et Sophie Rastégar.  "Allez les enfants ! On range, on se lave les mains et on se met en rang. C'est bientôt l'heure des mamans, nous dit chaque jour la maîtresse". Ce qui a, il faut le dire, le don d'énerver notre jeune élève raton-laveur pour qui l'heure des mamans est bien loin d'être celle de la sortie de classe. C'est vrai, le lundi c'est Marie-Pierre sa baby-sitter qui vient le chercher, le mardi, c'est papi Albert, le mercredi son tonton, le jeudi sa mamie et le vendredi son papa. Jamais jamais sa maman ne vient à l'école, car elle travaille. Oui sa maman travaille et tous les jours en plus. Rien d'exceptionnel, si ? Alors quand est-ce qu'elle est l'heure des mamans pour raton-laveur ? Le samedi et le dimanche bien sûr ! Une jolie histoire dans un grand album pour réfléchir à une expression clichée servie aux enfants par habitude sans qu'elle ne corresponde forcément à leur réalité. Elle permet aussi de passer en revue les jours de la semaine de manière astucieuse, un album malin aux illustrations foisonnantes dont j'aime un peu moins le trait que l'idée.
*** Les références ***

L'heure Rouge de Marie-Astrid Bailly-Maître et Antoine Guilloppé - Editions L'Elan Vert -  novembre 2010 - 12,50 € - à partir de 4 ans *** coup de cœur ***

C'est l'heure de se laver de Steve Jenkins et Robin Page - Editions Circonflexe - septembre 2011 - 10 € - à partir de 4 ans *** coup de cœur ***

* L'heure des mamans  de Yaël Hassan et Sophie Rastégar - Editions Utopique (ex- 2 Vives Voix) - collection Bisous de famille  - août 2014 - 15,50  € - à partir de 3 ans



Le Petit âne de Venise de Michael Morpurgo et Helen Stephens vient d'être édité dans la collection L'heure des Histoires chez Gallimard Jeunesse. C'est une collection que j'aime beaucoup qui permet de retrouver de très beaux albums en petit format et à petit prix. 
Je l'avais chroniqué Ici dans une sélection 

Des petites et des très petites princesses !


* Le petit âne de Venise  de Michael Morpurgo et Helen Stephens - Editions Gallimard Jeunesse collection L'heure des histoires - septembre 2014 - 5,50  € - à partir de 3 ans

Aucun commentaire:

Publier un commentaire