mercredi 6 juillet 2016

C'était une belle journée...

C'était une belle journée, le temps de l'écrire, d'aligner d'autres lignes encore, le temps de photographier des petits instants de poésie accrochés à des cages ouvertes, à des arbres à paroles, à des envie de s'envoler. C'était une belle journée, le temps d'échanger des sourires, aussi des souvenirs. C'était une belle journée, le temps de se faire rincer par une averse audacieuse, de plier les tapis de sol, de dire attention au fil, de descendre de la grosse boule. C'était une belle journée, le temps de déplier aussi soudainement quand le soleil est revenu. C'était une belle journée, organisée par des gens passionnés, des personnes que j'aime et qui colorent généreusement les esprits, La plaine de Joie, vraiment de joie, de générosité aussi et de poésie. Les membres de la compagnie impulsaient les premiers pas d'une journée circassienne à Talensac, Ille-et-Vilaine, au cœur de Montfort communauté (voir ma chronique sur Montfort ici) au profit d'Enorev. Cette association agit pour récolter des fonds afin de soutenir deux enfants, nommées Enora et atteintes toutes deux de paralysie cérébrale, dans leur rééducation. Au programme d'En avant Enora, se succédaient artistes de cirque,  de rue, des spectacles tout simplement : Tanguy Simonneaux,  La compagnie des 3 valoches, l'illusionniste Sylvain Guillaume mais aussi le jongleur Ari Dorion et son complice François, en duo sous le nom des Frères Pleindair.

C'était une journée parfaite, on a bu du sirop de toutes les sortes, de tous les goûts, il y en avait tellement que même notre imaginaire en a été bluffé (des litres à faire rêver dans de belles bouteilles signées Maison Guiot). Et il fallait bien un bar à sirop pour aligner les bouteilles par dizaines et les godets aussi. De quoi gravir des montagnes - ou créer des pyramides humaines - de quoi se rincer les oreilles et partir en voyage avec un concert de clôture mené par Raul y Manoloco Trio.
C'était une belle journée, de celle qui font faire l'étoile de mer, non pas parce qu'on est sur le dos et qu'on se fait dorer les ventouses au soleil, non, non, mais parce qu'on est écartelé par trop d'activités et un brin d'obligations !
C'était une belle journée, le temps de transférer un vélo d'un garage à l'autre, d'un texte d'album à un texte de roman, le temps de papoter encore un peu. C'était une belle journée, le temps que d'autres regardent tout un tas de vélo du Mont à ailleurs, pour mes jeunes spectateurs alors en Normandie pour que je puisse enduire et cartonner. C'était une belle journée, le temps d'embrasser aussi,  l'avenir, de profiter du temps présent, le temps d'utiliser une carrelette, d'encoller, de poser jusqu'à plus d'heure. C'était une belle journée, et la nuit étoilée est venue, accompagnée d'un petit verre de vin et deux trois trucs à grignoter. Vraiment, c'était dense mais c'était une belle journée. Et s'il avait semblé que ce n'en était pas une, facile de faire changer le verre de sirop vide en verre de sirop plein. N'y a-t-il pas trois petites choses, même toutes petites, à relever par jour ? Trois petits mots, une image, une lumière, une caresse aurait fait plaisir, apporté le sourire et qui serait à identifier, à pointer, à mettre en exergue et à écrire. Voilà de quoi nourrir les esprits de belles images et pas seulement. Les voici aussi en même temps, les devoirs de vacances ! Un cahier vierge, la date du jour et trois trucs chouettes à écrire durant ces deux mois d'été TOUS LES JOURS. En route les marmots, écrivons ensemble en quoi la journée passée était une belle journée... prescription parentale vivement conseillée aussi. Et lisons aussi, tiens donc.Une petite sélection autour de belles journées.
Edmond et ses amis * La belle journée d'Astrid Desbordes et Marc Boutavant. C'est une belle journée qui s'annonce pour l'ours Edouard et son ami l'écureuil Edmond. Le soleil brille, parfait pour aller pique-niquer. Enfin moins parfait pour Edouard, un brin ronchon. Il faut dire qu'il sent le vent et voit arriver un nuage inquiétant alors qu'Edouard se met en maillot de bain, étale sa serviette... Soudain, le ciel s'assombrit et la pluie se met à tomber. Edouard avait raison. Mais si c'était lui qui trouvait la solution  pour faire de cette journée pluvieuse, une journée finalement heureuse ? Tendresse et amitié dans cette petite série qu'il est toujours agréable de retrouver.


Une parfaite journée de Jennifer Yerkes. C'est une musique, celle de la nature, qui est présentée dans cet album. Les musiciens ? chaque être qui vit dans la nature et qui créé des sons, produit des petits bruits. Quels petits bruits ? Ceux de l'oiseau, des cigales, des guêpes, d'une grenouille... Une petite musique sobre, douce, portée par des illustrations légères, printanières qui unissent chaque acteur sur une même portée. "Quand soudain, le tambour se met à battre. Les cymbales retentissent!". L'orage arrive et la pluie tombe, battante, puis s'arrête. Quand l'oiseau qui a guidé la symphonie s'ébroue, il est temps de clore le morceau, celui qui se termine avec la fin de la journée, est parfait. Un petit album doux et poétique qui parle de la beauté de la nature et des surprises qu'elle apporte chaque jour. 
Des extraits sur le site de l'éditeur ici.

Mon tout petit ours de Sean Taylor et Emily Hughes. Qu'il est beau ce petit album aux airs vintage. On y entre tout comme avant, quand il y avait des illustrations denses, peintures et marron, quand il y avait un liseré tout autour du texte. Douceur, spontanéité et aventure dans la relation père enfant représenté par deux ours. Il fait très chaud. Papa ours propose à son petit d'aller se baigner à la rivière pour se rafraîchir. L'ourson suit son papa avec délice, veut montrer à son papa qu'il est grand. Mais en sautant, il glisse sur un rocher et se blesse à la patte. Il se fait tellement mal qu'il n'a plus envie d'aller à la rivière. Il reprend sa route pourtant aussi sec, quand son papa lui propose de le porter : il est grand, il préfère marcher. La baignade n'en devient que meilleure ! Comme toute la journée d'ailleurs. Un album très réussi à découvrir dès quatre ans.

La journée de Noé de Catherine Dolto et Colline Faure-Poirée, illustré par Amélie Graux. Dans cet album cartonné et sonore, se déroule la journée de Noé. Réveil joyeux du petit matin, petit déjeuner, Noé s'habille presque tout seul et papa le conduit à la crèche. Temps d'accueil, jeux, repas, sieste : la journée est bien remplie à la crèche. En rentrant le soir, c'est bain avec maman, et tout le monde se retrouve et raconte sa journée : les parents de Noé bien sûr, mais aussi sa grande sœur, Zoé. Une petite histoire avant de s'endormir, et voilà la fin d'une journée bien huilée, bien rythmée qui peut s'achever. Bonne nuit Noé. Le grand plus : les puces déclenchent des dialogues qui ne sont pas narrés dans le texte !
*** Les références ***
Edmond et ses amis * La belle journée d'Astrid Desbordes et Marc Boutavant - Editions Nathan - septembre 2015 - 5,60 € - à partir de 6 ans 
Une parfaite journée de Jennifer Yerkes - Editions Notari  - 2016 - 16 € - à partir de 4 ans 
Mon tout petit ours  de Sean Taylor et Emily Hughes - Editions Milan - 2016 - 5,90 € - à partir de 4 ans
La journée de Noé de Catherine Dolot, Colline Faure-Poirée, illustrations d'Amélie Graux - Editions Gallimard Jeunesse - mars 2016 -  14,90 €.- dès 2 ans.


Photos réalisées lors de la manifestation organisée à Talensac pour Enorev. + d'images sur la page Drawoua RéCréation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire