dimanche 1 novembre 2015

Des os et des bonbons

Un peu de citrouille mais trop de trouille, enfin j'ai quand même fait un sacré cauchemar la nuit suivante, mais je ne suis pas bien sûre du rapport. J'ai eu du mal à m'en dépêtrer. Peut-être parce que j'étais encore trop dedans quand le réveil a sonné après une nuit agitée. Mais revenons-en à nos revenants. Samedi soir, à peine rentrés de vacances chez Papi et Mamie, et plaf on file chez les copains, déguisés avec du noir dedans, du rouge sang, des toiles d'araignée, des dents de vampire, des trucs qui font ultra-méga peur. On a divagué dans les rues avec sept moyens déguisés et deux bébés (qu'à moitié). Il y avait des grands aussi, quatre. Il y avait un chien (tout petit) déguisé en chauve-souris mais il a préféré laisser sa place à une vraie chauve-souris et filer avec les grands qui trouvaient quand même que les petits, c'est relou, lent, gênant. Une vraie chauve-souris donc. Une pour qui il fait encore doux, suffisamment en tout cas pour se promener dans la nuit étoilée et regarder les enfants terriblement déguisés et se gaver des bonbons. Bonne récolte, ça sonne bien aux portes. 
 Et pour l'occasion sans limite de temps pourtant, on a essayé le déguisement Sac d'os, un grand sac de papier à enfiler facilement pour se transformer vite fait sacrément bien fait en squelette. Une fois l'affaire faite et la saturation de l'os venue, on remballe fastoche et on replie. Ce premier déguisement proposé par Hélium est associé à l'album Os court ! de Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet. "Ostendre, 1275 âmes, 270 300 os" tout y était calme, jusque à ce que "l'affreux péril" surgisse. Volant ici un os à la blanchisseuse, là au boucher, ou encore chez l'ostéopathe...Le détective Sherlos mène l'enquête. Il court, "os court!" derrière le terrible péril. Les illustrations sont bluffantes, captivantes, drôles. Joëlle Jolivet jongle avec humour et esthétisme sur le fil du frisson qu'elle décline en trois couleurs. Fantastique, dans tous les sens du terme. La narration est enlevée, truffée de jeux de mots, de sonorités associées en cadence. Os court ! est un très bel album aux pages épaisses, au papier lourd qui offrent une reproduction des illustrations de haut vol. Grand plus de haute qualité, la jaquette de l'ouvrage se transforme en poster de squelette, légendé, s'il vous plaît, il faut dire que durant toute l'enquête, le lecteur ne courait pas après de simples os, ils étaient tous bien nommés et pas uniquement en jeux de mots. Un album est toute(s) griffe(s) Hélium dehors : bravo!

*** Les références ***

* Sac d'os le déguisement de Joëlle Jolivet et Jean-Luc Fromental- Editions Hélium - 7 octobre 2015 -  12,90 € - à partir de 5 ans
* Os court ! de Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet Editions Hélium - 7 octobre 2015 -  15,90 € - à partir de 6 ans

Aucun commentaire:

Publier un commentaire