mercredi 15 octobre 2014

Chic c'est les Incorruptibles avec Elisabeth Brami [itw + concours! ] (ouvert aux classes maternelles et primaires)

La rubrique Chic c'est mercredi tombe un jour d'Incos, ou inversement. Parlons alors d'actu et d'Incos. Elisabeth Brami signe deux SUPER albums chez Casterman, marraine du Prix des Incos, elle a pris le temps de répondre à quelques questions.

Une toute nouvelle collection chez Casterman qui s'ouvre avec deux titres aux contenus très différents, pouvez-vous nous raconter sa création, sa ligne éditoriale qui présente un contenu dense à vocation pédagogique ?
Détrompez-vous il ne s’agit pas du pédagogique mais plutôt de l’éducationnel (ou éducatif en général). Et pour cela il faut être dense, complet, sérieux, exigeant et en même temps léger, cocasse et surprenant. Donner des mots et des images à gogo pour une profusion de pistes de réflexion dont nos lecteurs s’empareront selon leurs envies, leurs moyens et leur âge. On n’a pas la même lecture d’image et de sens des mots et expressions à 3 ans ou à 6. Et pourtant, ces albums ont la prétention de couvrir cet éventail d’âge (et même au-delà et pourquoi pas en deçà). 
Pour la genèse de la collection : j’ai d’abord conçu un “Poli/Papoli” qui pouvait être un album solo. C’est l’éditrice qui a proposé de l’aligner sur un album qu’elle avait envie de consacrer aux Contraires et donc développer le concept Poli/Papoli sur de multiples terrains du quotidien. Elle avait le souvenir d’une de ses lectures d’enfance préférée. Et une collection est née, baptisée “Mon Superlivre de... ” avec son style volontairement “vintage” qui a l’air très bien accueilli. L’exercice des Contraires, un passage obligé en livres jeunesse, demandait de relever un défi et de le mettre à portée des enfants d’aujourd’hui. Ainsi, nous y avons glissé un peu de malice et beaucoup de confiance dans l’intelligence des enfants qui, comme pour Poli/Papoli n’ont pas besoin d’explications didactiques : la réalité des choses, la réflexion née des situations leur saute aux yeux car ils n’ont pas encore trop de préjugés.

Comment avez-vous travaillé sur chacun des titres avec Marie Partuit, l'illustratrice ?
J’ai travaillé en équipe très soudée et en direct ou à distance informatique le plus souvent en trio avec l’éditrice et l’illustratrice. Tous les mots et les moindres détails ont été discutés et passés au crible. Le travail de maquette importait aussi ainsi que le choix des typos et les emplacements de texte, même quand il ne s’agit que de cartouches de mots.

Pourquoi ces sujets particulièrement ? Je pense à celui sur la politesse notamment ?
En tant que psychologue et utilisatrice de transports en commun, j’ai constaté depuis dix ans les dégâts causés par le manque d’acquisition du minimum de politesse donné par les parents à leurs enfants. Ceux-ci sont non seulement mal élevés mais pas élevés du tout. Les parents étant les premiers à être outrés si on ose demander à leur petit roi de lever ses fesses pour laisser une personne (âgée ou non) s’asseoir. J’en ai eu assez de râler dans les bus et les métros, voir cracher les gens, hurler les enfants, les maitresses d’école s’arracher les cheveux. J’ai beaucoup fait dans le domaine des bêtises afin de créer des livres-passerelles d’éducation mêlés d’humour et pour finir, j’ai ajouté “les règles de vie de la classe” en supplément en accordéon au “Moi j’adore, ma maîtresse déteste” avec la complicité de Lionel le Néouanic. J’espère apporter une aide directe aux enfants bourrés de bon sens, et à leurs parents démunis et débordés par leur tâche d’éducateurs, en  proposant le partage de ce manuel de savoir- vivre à l’usage des enfants et parents du XXI ème siècle. Comme ça, les petits auront de quoi apprendre, échanger, discuter et se soumettre à bon escient aux lois de la société. Et les grands, réviser leurs classiques !  Et puis, on ne sait jamais, il se peut que les enfants rééduquent leurs propres parents : en effet, ceux-ci, de nos jours, ne brillent pas par l’exemple qu’ils donnent tout en exigeant le contraire de ce qu’ils font !!!

Quelle est la suite de l'aventure pour la collection "Mon superlivre"?
Désolée de vous frustrer, mais je ne peux vous révéler les thèmes des deux prochains Superlivres à paraître à la rentrée 2015. Nous y travaillons déjà d’arrache-pied ! Une chose est sûre : ce seront des sujets incontournables, indispensables à la découverte que tout enfant a besoin de faire de lui, et du monde. Nous offrirons encore de pleines pages d’inépuisables ressources langagières et visuelles.

Les livres que vous écrivez portent toujours un message, ceux-ci, mais aussi les excellents titres chez Talents Hauts, comment envisagez-vous le livre jeunesse ?
Ne croyez pas que je fonctionne en me donnant l’objectif d’un message. Je suis embarquée dans l’impérieuse obligation d’écrire et c’est plutôt de rage que de message qu’il s’agit. Le message se produit de surcroit, et le lecteur ramasse ma bouteille à la mer selon son bon vouloir de compréhension et d’empathie. Le livre jeunesse est pour moi, une nécessité de m’exprimer dans un combat pour faire tomber les tabous, les langues de bois, les préjugés raciaux et sexistes, aider l’enfant (ou l’adulte) à aplanir les conflits, s’empare d’une solution, trouver sa voie/voix et retrouver espoir en se sentant moins seul. J’accompagne l’enfant à travers rire et larmes. Le livre jeunesse est une arme d’auto défense qui tend à faire advenir la paix de l’âme, des cœurs et aplanir la dure route de la vie qui n’est jamais ni pour personne pavée de roses.

Cette année vous êtes marraine du Prix des Incorruptibles. Quel sens donnez-vous à cette représentation et à ce Prix ? Avez-vous lu les sélections ?
J’ai en effet accepté avec joie d’être la marraine (et scoop: pas seulement pour une année !) j’ai accepté pour différentes raisons (...)  Je n’ai encore lu aucun livre, ma tâche n’étant pas de sélectionner, mais j’en prendrai connaissance très bientôt. Ce sera sans doute encore une belle moisson de talents.  

''Comment refuserais-je de devenir la marraine d’un tel projet, d’une telle entreprise de salubrité éducative et publique ? Après avoir successivement fait fonction de présidente de jury et d’auteure « nominée », c’est un honneur aujourd’hui que d’être invitée à rallier la joyeuse équipe. Pour moi, écrivain et psychothérapeute de terrain, l’enfance et la littérature sont étroitement liées(...) Que l’on soit auteurs ou passeurs de livres, mutualisons nos forces et nos enthousiasmes pour continuer à donner à lire à de nombreux futurs lecteurs résolument Incorruptible'' (1).
(1)Deux phrases extraites du dossier de presse de présentation des Incorruptibles transmises par l'auteure.





Mon superlivre des contraires d'Elisabeth Brami et de Marie Paruit. Petit/grand, dessus/dessous, en haut/ en bas, sucré/salé, doux/dur, propre/sale, ce sont 24 oppositions relativement classiques que l'on retrouve sur chaque double-page dans ce grand, super grand, livre des contraires. Leur traitement est original. Une flopée de mots, de petites phrases phrases pour illustrer leurs multiples sens, autant de petites scènes réunies sur une grande page d'album ambiance rétro. "Apprivoisés" sont une pelouse tondue, un chat domestique, un chien dressé. Durs comme une barbe rêche, des cubes en bois, du pain rassis. Légers sont une robe aérienne, l'action de voleter, un ballon de baudruche... Pour comprendre les mots, leur polysémie et leurs subtilités, l'enfant s'empreigne d'un panel de mots et d'illustrations mis à sa disposition et mixe niveaux de langues, sens propres ou figurés, expression, style... Intelligent, intéressant et bien conçu, l'album nourrit esprit et sens pratique des jeunes enfants et des plus grands. A adopter à tout âge.  Mon superlivre de la politesse d'Elisabeth Brami et de Marie Paruit  présente vingt situations de la vie quotidienne qui se présentent dans le cadre habituel des enfants, à la maison, en ville, à table, chez soi, chez les autres, au parc, dans les transports en commun, à l'école... où il s'agit de ranger ses affaires, de manger, de se laver, de passer aux toilettes, d'inviter et d'être invité, d'avoir une tenue correcte en classe... Sur chaque double page un enfant poli et un enfant "pas poli" illustrent une scène en en proposent une version polie ou pas polie selon qui il est. Chaque saynette est commentée et illustrée avec des détails, des expressions clairement figurées sur les têtes des personnages (qui sont parfois des animaux humanisés). Voici un album qui fonctionne parfaitement sans expliquer plus qu'il ne faut pourquoi aux enfants. Ils feront leurs déductions tout seuls. Papoli(e) se moque, montre du doigt, bouscule, saccage même, arrive en retard, repart encore plus tard, ne dit pas bonjour, pousse, etc sur la page d'en face, Poli(e) aide, sourit, remercie, dit bonjour, respecte les autres, les différences, les consignes, les horaires, patiente, met la main devant sa bouche quand elle baille... A découvrir et à lire en famille, avec les parents et les grands-parents, pour faire passer des messages éducatifs, notes de civisme également, l'album peut aussi servir en classe, comme base de travail et de discussion autour  de la construction d'un règlement intérieur (en classe, au centre de loisirs), ou des temps d'instruction civique. Le grand format de la collection en font des albums de qualité aux couvertures très incitatives. 

**conCOuRs**Grâce aux Editions Casterman, tentez de gagner un exemplaire de Mon superlivre de la politesse. Mettez en commentaire de cet article, une petite phrase gentille, polie, bienveillante, un compliment, un bon sentiment, ce que vous voulez de doux, sucré et dans le rang et surtout surtout pas le contraire ! Vous avez jusqu'au 24 octobre. Résultat par tirage au sort. Une participation par famille, une participation par classe !**Bonne chance**


*** Les références ***
Mon Superlivre des contraires d'Elisabeth Brami et Marie Paruit - Editions Casterman - 17 septembre 2014 - 14,95 € - à partir de 3 ans
Mon Superlivre de la politesse d'Elisabeth Brami et Marie Paruit - Editions Casterman - août 2014 - 14,95 € - à partir de 3 ans


**Bonus**
Mes chroniques sur 
* Catalogue de bêtises très culottées d'Elisabeth Brami et de Serge Bloch édité au Seuil ici 

La déclaration des droits des garçons et Le déclaration des droits des filles d'Elisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol  éditions Talents Hauts, ici

 *retrouvez *aussi*le coup de cœur et le coup de gueule d'Elisabeth Brami sur le blog La Mare aux Mots Ici

Du côté de la sélection
On file du Côté des CE1avec
Herman et Rosie pour la vie de Gus Gordon. Heman Schubert, croco tout vert et Rosie Bloom, belle biche brune sont deux personnages  férus de musique qui vivent leur passion en solitaires, chacun de leur côté, chacun de leur manière. Ils habitent pas loin l'un de l'autre. Lui fait de la musique, elle chante. Herman travaille dans un bureau, Rosie dans un restaurant chic et chaque jeudi soir elle file au club de jazz de la ville pour y chanter pendant deux belles heures. Une merveilleuse voix entendue pour l'un, un très bel air de musique pour l'autre, chacun vit toujours de son côté sans savoir que déjà via leurs mélodies, leurs chemins commencent à se croiser. Et c'est d'ailleurs pas un grand hasard que les choses vont se dérouler. Un album très tendre au travail d'illustration intéressant - dessin, typos et collages - qui fait fi des apparences pour mettre en exergue la musique et la sensibilité qui animent les deux personnages qui se réuniront sur les toits, ville de nuit, dans une très belle double page sans texte à la lumière de la lune.
Côté CE2 - CM1
Kiki et Rosalie de Ronan Badel. C'est une histoire de vieille dame et de chien. Tout petit le chien. Mais il grandit. Il grandit beaucoup. Mais il donne le sourire à Rosalie. Il le redonne même pour être précis car Rosalie, avec le temps qui passe, l'avait perdu. "Rosalie aime Kiki et Kiki aime Rosalie, et ils se moquent bien de ce que peuvent penser les autres". Jusqu'au jour où la pétition des voisins fait expulser Kiki de l'immeuble et mettre la vieille dame en maison de retraite. Les pauvres. Comme si c'était leur faute qu'une bougie ait mis le feu dans l'appartement quand ils fêtaient leurs anniversaires (85 bougies, 81 pour elle et 4 pour Kiki). Alors Kiki est adopté, mamie file en maison de retraite. Tristes tous les deux d'avoir perdu l'autre. C'est presqu'un miracle que ces deux là se retrouvent finalement. A moins que ce ne soit la magie des livres pour enfants. Celui-ci, montre avec tendresse et humour, la solitude qu'éprouvent les vieilles personnes délaissées par leurs familles ou séparés des êtres chers par la mort. L'importance de la relation avec un animal de compagnie peut alors devenir essentielle... Vitale ! Un album intergénérationnel qui fera forcément réagir et réfléchir les enfants et pas seulement eux !

Retrouvez... Les Incos 2014-2015 en septembre sur le blog c'était ici - prochaine chronique le 15 novembre !

*** Les références ***
Herman et Rosie pour le vie de Gus Gordon - Editions Gallimard Jeunesse - 17 avril 2013 - 13 € - à partir de 5 ans
Kiki et Rosalie de Ronan Badel - Editions Sarbacane - 1 er semestre 2013 - 14,90 € - à partir de 5 ans

21 commentaires:

  1. Je vous souhaite un joli mercredi, joyeux, pétillant et créatif :-)

    RépondreSupprimer
  2. Maman Baobab, je te souhaite un doux mercredi sous la pluie avec tes petites souris... Je t'embrasse !
    Ségo

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour !
    Mille merci pour ce petit concours
    Que la journée soit belle et douce ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Un mot gentil pour vous dire que je vous remercie de tout coeur pour ce concours très chouette !
    Je vous souhaite de belles participations à la hauteur du lot en jeu :)
    et je vous envoie des sourires !

    RépondreSupprimer
  5. Coucou!

    j'adore Elisabeth Brami, son ton incisif mais si juste, ses remarques percutantes, ses albums et livres! ton article est génial, à son, à votre image! Subtil et tranchant! Alors merci encore et continue à nous (et te) faire plaisir comme ça! ça fait du bien dans ce monde de brutes!

    Bonne soirée!
    Blandine.

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir,
    merci pour ce joli concours avec ce livre vraiment sympathique.
    Je te souhaite une belle nuit, bercée de doux rêves, flottant sur de si douillets nuages.

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir
    Un peu de douceur dans une journée très agitée c'est tellement réconfortant! Merci pour ce joli cadeau! Merci à toi et bonne chance à tous

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    En cette journée un peu grise, je vous souhaite quand même d'en profiter le plus possible.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  9. gentil, mignon, agréable, tout plein tout plein.Ce serait un bonheur de lire ces livres à mes fils.
    Un merci tout tendre pour ce concours :)

    RépondreSupprimer
  10. Maikresse Stephanie16 octobre 2014 à 15:05

    La maikresse joue pour ses élèves, et je suis sure qu'ils diront plein de petits mots tendres, doux, colorés, voletant, frétillant si ils gagnent ces très beaux livres.

    RépondreSupprimer
  11. bonne journée , avec la pluie qui arrive!!!
    merci a vous

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    Je me permets de citer Paul Eluard : Il y a des mots qui font vivre
    Et ce sont des mots innocents
    Le mot chaleur le mot confiance
    Amour justice et le mot liberté
    Le mot enfant et le mot gentillesse
    Et certains noms de fleurs et
    certains noms de fruits
    Le mot courage et le mot découvrir
    Et le mot frère et le mot camarade
    Et certains noms de pays de villages
    Et certains noms de femmes et d'amis.

    Merci pour ce concours
    Belle journée
    reginea
    57kitty57(at)gmail.com

    RépondreSupprimer
  13. bonsoir, merci pour ce joli concours! je tente volontiers!
    bonne soirée et longue vie a votre blog!
    mail : ocalinex@yahoo.fr

    RépondreSupprimer
  14. bonsoir, merci beaucoup pour le jeu
    "on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux "
    bonne nuit !
    tribulus.roland@laposte.net

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour,

    Je participe volontiers !
    Je vous remercie de nous faire partager vos découvertes littéraires. Longue vie donc à votre blog, qui est pour moi une réelle source d'inspiration.

    Excellente journée,

    Maeva

    RépondreSupprimer
  16. Bibliothèque de la Chapelle-Bouëxic18 octobre 2014 à 11:54

    Alors je tente ma chance! j'adore Elisabeth Brami et ses livres. Nous avons à la bibliothèque plusieurs de ces ouvrages (moi j'adore , maman déteste, les sorcières, l'alphabêtisier, voyage à poubelle plage..) et j'aimerai bien agrandir la sélection! Je croise les doigts pour que la bibliothèque soit tirée au sort!

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,
    Merci pour le concours et le super cadeau.
    Je participe avec plaisir en ce doux dimanche ensoleillé.
    Encore merci et bonne continuation. ❀

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour !

    Merci pour ce joli concours auquel je participe avec plaisir !!!

    Je te souhaite une douce journée et te remercie de nous ensoleiller avec tes jolis articles malgré la grisaille qui pointe le bout de son nez dehors !

    Mon mail est : agnes.fanciullino@gmail.com

    Encore merci ! et bonne journée !!!

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  20. Je participe avec joie et allégresse...
    J aime sautgiller avec mes aines sur le trottoir avant d aller à l ecole... les paroles volent les actes restent... j espre !
    Merci du concours

    RépondreSupprimer
  21. Bonsoir à tous et merci pour toutes vos participations !Le résultat du tirage au sort est annoncé ici : http://maman-baobab.blogspot.fr/2014/11/rentree-recre-et-coups-de-cur-doctobre.html

    RépondreSupprimer