lundi 12 mai 2014

Des jours de bulles !



Envisager une chronique croisée sur la BD avec La Mare aux Mots ne pouvait être ouverte qu'avec des fleurs et des bougies pour Yakari dont ses auteurs Job et Derib, ainsi que son éditeur, Le Lombard, fêtent cette année les 40 ans en consacrant une série de conférences, dont celle qu'animait Gabriel, rédacteur en chef de La Mare, au Salon du Livre de Paris Ici. Un bref rendez-vous, me concernant puisque je suis arrivée lors de la deuxième partie de la conférence mais qui a pourtant été l'occasion d'échanger deux ou trois mots avec Derib, son illustrateur, dans les allées, entre la grande scène et une salle de presse exempte de bruit, dont je ne sais si au final, elle fût trouvée. Je parlais du Salon du Livre Ici. Alors que La Mare aux mots présente aujourd'hui le 38e tome de la série, je commence par le commencement avec les tomes 1 et 2, ce que feraient peut-être nos marmots en découvrant un personnage qui a bercé notre enfance, que ce soit en BD ou via son adaptation en dessin animé.

Yakari et Grand Aigle de Derib et Job. C'est en pleine nuit que nous entrons dans l'univers de Yakari, un jeune sioux endormi et en plein rêve, histoire de déjà montrer combien l'interprétation des rêves et la place qu'ils prennent dans la vie des indiens et par conséquent dans l'univers de la série, sont importantes. Dans son rêve, le jeune garçon rencontre Grand Aigle, son animal totem à qui il aimerait ressembler. En sauvant un petit lynx puis en aidant un jeune mustang sauvage nommé Petit Tonnerre, il fait preuve de courage et de générosité et gagne l'estime de Grand Aigle qui lui offre une de ses plumes. Yakari n'attendra pas pour la porter fièrement sur sa tête. Mais chez les sioux, il faut avoir réalisé un exploit reconnu par la tribu pour porter une plume d'aigle. Yakari pourra-t-il la garder ? C'est en tout cas à partir de cet opus qu'il quittera la grande coiffe empruntée à son père dont on le voit coiffé en couverture pour ne porter par la suite que son unique plume d'aigle, comme un lien fort qui scelle son appartenance à la tribu sioux dans laquelle il vit et son lien aux animaux qu'il comprend et à qui il peut directement s'adresser. 
Dans le tome suivant, Yakari et le bison blanc l'hiver tarde à s'en aller, les bisons ne sont pas revenus, les réserves de la tribu sont épuisées, le peuple a faim. Alors que les chasseurs décident de prendre les devants de la migration des bisons, Yakari rêve du troupeau perdu dans le désert qu'il défiera pour accomplir son oeuvre : convaincre le troupeau qui pâturait dans un lieu fertile tenu caché des indiens de reprendre sa migration. Le rêve prémonitoire, Grand Aigle son totem, son guide, Petit Tonnerre, la relation du jeune indien aux animaux, tous les composants d'un album typique de Yakari sont dans ce tome 2 qui met clairement  en route la grande épopée  composée  à ce jour de trente huit volumes réalisés en quarante années. Impressionnante collection qui ne fait pas prendre une ride au jeune sioux. Il peut d'ailleurs être découvert très tôt, avant même que l'enfant ne sache lire tout seul. 
Lili Pirouli de Nancy Guilbert et Armelle Modéré. Avec Lili Pirouli, une blondinette à couettes qui n'a ni les deux pieds dans le même sabot ni la langue dans sa poche, la BD prend une toute autre teinte. Un poil rose sans être trop bonbon, c'est plutôt du côté du peste qu'elle frise. Lili, l'héroïne de 7 ou 8 ans, n'hésite pas à faire grève pour un cartable trop lourd en omettant juste d'indiquer à son père offusqué qu'il est rempli de billes, demande une récompense parce qu'elle a eu 3/10 en dictée et pas un zéro habituel, à faire des dizaines de promesses insensées pour que ses camarades l'élisent déléguée. Il y a bien d'autres histoires dans un premier tome, une première BD parue aux éditions des Ronds dans l'o, dont certaines ne sont probablement pas loin d'être tirées d'histoires vécues, comme quand Lili explique à son papa à quel point l'amour c'est compliqué, ou bien quand elle demande à sa maman s'il y avait des dinosaures quand elle était petite. Rose et légère, Lili est à découvrir à partir de 7 ans.
Avis croisé avec La Mare aux mots Ici

Le grand livre de Grignotin et Mentalo de Delphine Bourney. Il est épais comme un roman, petit comme un roman, mais ce n'est pas un roman. Voici Grignotin le lapin jaune et Mentalo le grand croco réunis dans un recueil de huit petite histoires narrées sous forme de comics qui emmènera dans ses pages les lecteurs autonomes dès le CP. Peu de texte, des situations originales, des discussions amicales constructives et bienveillantes malgré les quelques petits hic que peuvent rencontrer des amis, qu 'ils surpasseront d'ailleurs sans en tirer deux ou trois leçons. Qu'il s'agisse de revisiter la fable de La Cigale et de la Fourmi, d'envisager de rendre au vendeur un chapeau décoré de fruits acquis à la place d'une casquette, de ranger tout une forêt pour savoir à deux ou trois choses près ce qui la compose, ou encore de se mettre d'accord pour inviter un ami ou d'attendre un correspondant, les histoires sont agréables et les illustrations sobres et chaleureuses font la force d'un recueil qui tient la promesse de passer un bon moment !
J'avais mis ce titre dans la sélection de Noël sur A l'Ombre du Grand arbre en décembre 2012 ici
La Mare aux mots parlait de Grignotin et Mentalo iCi

Le Génie de la boîte de raviolis de Germano Zullo et Albertine. Métro, boulot, raviolis. Usine, sauce tomate et conserves. Raviolis matin, raviolis midi, raviolis le soir. Voilà le quotidien d'Armand, entre la ferraille des tapis d'usine et les rails du métro, jusqu'à ce que sorte un génie, d'une de ces boîtes de raviolis et le laisse libre d’exaucer deux vœux et non trois. Non non pas trois vœux deux seulement. Alors à quoi rêve Armand ? A une vie éternelle ? A des sacs d'or ? Non. A un petit jardin plein de fleurs, non un grand jardin plein de fleurs plutôt, voire même, si c'est possible, à une prairie pleine de fleurs. Et le deuxième vœux ? Des spaghettis pour changer des raviolis ? Pourquoi pas. A moins que l'amical génie ne l'oriente vers un festin et se joigne à sa table. Les deux protagonistes feront amis amis d'une manière inattendue, en un seul vœux seulement, oui un seul, peut-être ce troisième perdu, revenu avec le renversement de situation. J'aime beaucoup la double signature de ce livre, que j'avais appréciée également avec La ligne 135, également aux éditions La Joie de lire. Cet album ci à l'univers improbable et aux illustrations remarquables : absurde et drôle. ***Coup de cœur*** - 
La Mare aux mots a beaucoup aimé aussi : Ici

Pan'Pan Panda T2 - Une vie tout en douceur de Sato Horokura. Quand j'ai reçu le premier tome de Pan Pan Panda auquel j'avais mis un ***coup de cœur*** d'ailleurs, retrouvez la chronique ici, je reconnaissais ne rien y connaitre en panda ni en manga. Quelques mois plus tard, alors que je viens de lire le second tome, je persiste : je n'y connais rien en panda, ni en manga. Pour autant, quel plaisir de retrouver le héros de la résidence Kanda, dont il est le gardien ainsi que la petite Praline dont il s'occupe comme un père, un protecteur en tout cas, un poil Totoro avec une apparition bien plus conséquente et toujours amicale. Rose, la nouvelle copine de Praline revient et prend une place plus importante dans ce tome qui verra aussi l'arrivée de Rika, une troisième petite fille. Des chocolats, des bonbons, de l'amitié, des invitations, des petits moments compliqués qui s'arrondiront, le quotidien de la résidence est plus sucré que salé. Les personnages sont toujours aussi tendres et attachants, les illustrations fines et tendres. 
L'avis croisé avec La Mare aux mots Ici
*** Les références ***
* Yakari et Grand Aigle de Job et Derib Edition Le Lombard, tome 1 - réédition avril 2007- 10,60 € à partir de 5 ans
* Yakari et le bison blanc de Job et Derib Edition Le Lombard, tome 2 - réédition septembre 2007- 10,60 € à partir de 5 ans
* Lili Pirouli - Tous avec moi de Nancy Guilbert et Armelle Modéré Edition Des Ronds dans l'o Jeunesse, tome 1 - février 2014- 11,90 € à partir de 7 ans
* Le grand livre de Grignotin et Mentalo de Delphine Bourney Edition L'Ecole des Loisirs - novembre 2012- 17,50 € à partir de 6 ans
* Le Génie de la boîte de raviolis de Germano Zullo et Albertine Edition La joie de lire - 2002 - janvier 2014 pour la présente édition - 10 € à partir de 5 ans
* Pan Pan Panda - une vie en douceur de Sato Horokura Edition Nobi Nobi -  avril 2014 - 8,90 € à partir de 6 ans


Maman Baobab continue à buller encore quelques jours, La Mare aux Mots aussi, retrouvez d'autres chroniques BD demain sur les deux blogs! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire