mercredi 30 avril 2014

"Je suis grand, je peux faire, je sais faire !"

C'est pas mal d'être un grand frère ou une grande sœur (voir cette chronique), c'est pas mal aussi de grandir, de découvrir et de se rendre compte que l'on peut faire plein de choses tout seuls, même si ce n'est pas toujours facile, même si ça prend un peu de temps, même s'il faut répéter parfois plusieurs fois les mêmes gestes pour les réussir, même si ça va moins vite que quand c'est un adulte qui le fait pour l'enfant, même si ça peut énerver de ne pas y arriver du premier coup. Quand l'enfant y parvient, se risque à faire un pas puis un autre, quand ses petites billes se mettent à briller, il y a ce petit instant magique né du croisement entre le possible, la conviction, l'assurance, le risque, les encouragements et la persévérance. A deux ou trois notions près. A moins que ce ne soit juste l'envie et la spontanéité ?

Je sais faire toute seule de Stephen Krensky et Sara Gillingham.  Commencer à s'habiller toute seule, se moucher, croquer un gros morceau de pomme, dormir sans veilleuse, faire du vélo... Une petite fille en mode rétro, deux grosses pommettes rouges et un sourire chou sur le visage fait tous les jours un petit pas de plus vers l'autonomie. Voici un album tout cartonné et dont j'aime beaucoup les illustrations, collages graphiques et couleurs mates à découvrir dès 18 mois. Mieux encore, Maintenant je suis grand, dans la même famille, des mêmes auteurs, qui cueille quelques instants du quotidien pour montrer ce que signifie grandir. En page de gauche, un bébé, tantôt en poussette, tantôt à quatre pattes,assis ou dans les bras, sur l'autre page, l'enfant a grandi et peut faire quelque chose de différent dans un même contexte, parce qu'il est plus âgé : cueillir une pomme dans un pommier, nager, courir après un ballon, jouer avec d'autres enfants... Deux albums souriants et rassurants pour aider à bien grandir ! 

Sais faire moi ! de Géraldine Collet et Lunat.  "Jouer du tambour avec des cuillères en bois, sais faire, moi!" "Manger du chocolat sans que ça se voit, sais faire moi!". Des phrases courtes, qui jouent avec la rime en [a], qui font des trucs bien au bon endroit, et peut-être deux ou trois bêtises quand il s'agit des copies de papa ou de la queue du chat. Un garçonnet à hauteur de jambes d'adulte a mangé le "je" de la phrase qui fait refrain, et prend d'ailleurs toute la place dans ce petit album carré, couleurs vives et vive voix qui égrène des faits, des actes, des gestes, en les ponctuant d'un "sais faire moi". Moi moi moi, il en prend de la place celui-là ! Et en laisser un petit peu, de la place aux autres, sait faire aussi ? Pas si sûr! C'est ce que vous vous demanderez peut-être au fur et à mesure du déroulement de le longue liste de bêtises dans laquelle l'enfant se complaît. Tellement que vous finirez sûrement par en rire, pour les enfants c'est quasi assuré. Le rythme et les séquence permettent de jouer une lecture à voix haute très drôle. Ici, fantaisie rime avec facétie et pétillant, les illustrations un zeste fantasques, un brin disproportionnées, un poil monstrueuses renforcent l'effet. Tiens mais notre personnage principal ne serait-il pas justement un petit monstre ?  Bien possible. Pourquoi d'ailleurs faudrait-il une morale dans les histoires pour enfants ?
Les Pops - C'est qui le plus grand ? de Juliette Vallery et Tristan Mary.  Zazèbre, Sourili, Griboulion et Ronlapin, autrement nommés les Pops sont de retour sur le blog avec un nouvel album (je vous en parlait Ici). Des couleurs, oui, de la gaieté oui, et des jeux aussi. Bon d'accord, mais c'est qui le plus grand ? Enfin c'est qui les riquiquis ? Griboulion pense être le plus grand, parce qu'il a escaladé une tortue, mais Sourili se hisse un peu plus haut...Alors c'est qui les fourmis ? Les Pops dans cet album sont préoccupés par cette question et ne seraient pas loin de se disputer mais les petits couacs disparaissent vite avec le quatuor et hop, les Pops, retournent au jeu ! Une couverture vert printemps, des pages plastifiées facile à manipuler pour les tout-petits, l'univers concocté par Juliette Vallery et Tristant Mary est toujours aussi rond, amical et mignon, pour un rendez-vous tout en douceur, tout en couleurs. 
Nini s'habille toute seule de Sandra Lebrun et Alain Boyer.  "Aujourd'hui Nini va s'habiller toute seule comme une grande". Elle doit choisir ses vêtements en fonction du temps qu'il fait et il fait beau ! Elle mettra une robe rouge petits pois dont il faut enfiler une lanière, puis l'autre : "Oh hisse! ça y est j'ai réussi! dit Nini fière d'elle". Nini, la petite souris doudou Moulin Roti que les enfants auront plaisir à retrouver dans ce bel album qui mèle photos et illustrations, doit encore mettre ses chaussures, ses bijoux, avant d'accueillir son amie Félicie, poule peluche de la marque mise en scène également. L'univers visuel est sobre et chic, trait léger, pastel et personnages photos détourés, un album aux pages cartonnés à découvrir dès deux ans. Dans la même collection, je vous parlais Des desserts de Lila Ici.

Je suis le plus grand de Stéphanie Blake. "Aujourd'hui, maman mesure Gaspard et Simon sous la toise de la chambre. 'Oh! Comme tu as grandi, Gaspard!' s'exclame maman!". Mais cette idée ne plaît pas à tout le monde, en tout cas pas à Simon, son grand frère, un suepr lapin qu'on connaît bien et qui voit d'un très mauvais œil que son petit frère évolue. Il le dit, il l'affirme et le fait sentir au petit et à leurs parents avec une grosse louchée de jalousie : c'est lui le plus grand ! "Je te déteste bébé cadum". Alors quand leur maman demande à Simon de surveiller Gaspard au parc, celui-ci lui dit oui mais sait très bien qu'il n'en fera rien. Il fil jouer au foot avec ses copains en adressant à son frère un "dégage bébé Cadum". Mais quand un "grand", un vraiment grand, vient embêter son petit frère, Simon va faire son grand lui aussi : parce que c'est qui le plus grand ? Dans un album imprégné par la rivalité dans la fratrie, Stéphanie Blake croque parfaitement le réel et l'universel avec son "super lapin" au caractère et aux oreilles bien affirmés, héros d'une série d'albums qui fonctionne très bien avec les enfants qui se reconnaissent facilement à travers ce héros , ses réflexions et ses aventures.

Quelques pas de plus avec ma récente chronique sur les aînés et la fratrie Ici
   


*** Les références ***
* Je sais faire toute seule et Maintenant je suis grand de Stephen Krensky et Sara Gilligham Edition Nathan, janvier 2014- 7,90 € à partir de 18 mois.
* Sais faire moi de Géraldine Collet et Lunat Edition Philomèle, 3e trimestre 2012- 9,50 € à partir de 2 ans.
* Les Pops, c'est qui le plus grand ? de Juliette Vallery et Tristan Mory Edition Albin Michel Jeunesse, 1er semestre 2014- 9,50 € à partir de 2 ans.
* Nini s'habille toute seule de Sandra Lebrun et Alain Boyer Edition Larousse, octobre 2013- 9,90 € à partir de 2 ans.
* Je suis le plus grand de Stéphanie Blake Edition L'Ecole de Loisirs, février 2014- 12,70 € à partir de 2 ans.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire