dimanche 23 mars 2014

Un dimanche 100% Mag !

*** et 300% Salon du Livre de Paris avec La Mare aux Mots mais vous retrouverez mon reportage en fin de semaine prochaine ***


Ils sont sortis, ils sont sortis ! Un numéro 11, un numéro chaise, un numéro "même pas peur", un numéro chaise et autres assises. Je vous en ai déjà parlé, voici des nouvelles toutes fraîches du bon Bonbek et du bon Georges, deux magazines jeune public hors du commun que vous ne quitterez plus, une fois que vous aurez goûté à leur univers (très différents l'un de l'autre) et à leur qualité (grande, c'est incontestable) : deux magazines *** coup de cœur *** A lire, à dévorer, à collectionner, à garder. Jugez plutôt !















Côté
Bonbek, sous une superbe couverture noire avec du rose bonbek papier glacé pour réhausser, le rythme est soutenu. C'est bien entendu Maurice qui ouvre le magazine et il nous prévient de suite, même pas peur, il a fait du karaté, il court extrêmement vite, gare alors à celui qui voudrait voler son numéro ! Puis on passe à La grande histoire : Moulouk d'Agnès Bertron-Martin, illustré par Gwen Keraval dont l'univers graphique est tout à fait identifiable dès que l'on croise les personnages qui lui sont chers, géants et dragons, ogres et sorcières. Ce que fera Noulouk, esquimau qui vit sur l'immense banquise blanche, "pleine de dangers". Il est amoureux d'Anouk qui vit de l'autre côté de la banquise. Alors pour la retrouver, il n'aura pas d'autre choix que celui de la traverser, et sans père, car bien que Noulouk soit un jeune garçon, il est devenu assez grand pour conduire le traîneau de son père et s'il ne sait pas vraiment qui il risque de croiser, il ne sait pas non plus s'il plairait à Anouk d'être à ses côtés. Mais il y va, des poissons qu'il a lui-même pêchés en guise d'offrandes, et des dangers à esquiver courageusement et avec malice, ce qu'il fera, tout conte fait. Une histoire que l'on retrouve en intégralité aux éditions du Père Castor mais qui ne perd pas de sa saveur pour autant. Puis en route pour Les petits ateliers, et quitte à avoir presque pas peur, autant réaliser une mygale au chocolat côté cuisine, colorier, colorier grâce à Omy, être prêts à coller des poissons qui font peur pour le 1er avril, une belle réussite
signée Gaëlle Duhazé. Ensuite, on pourra découper des habits pour sorcière et vampire tout nus, observer la photo de la chambre de Suzanne et en trouver les 10 différences ! Le nouveau Bonbek a bon goût (de mygale au chocolat), il fait frissonner, dresser les poils, c'est un petit peu vrai, mais il fait aussi sourire et rire, sûr qu'il plaira, plaira, dès 6 ans ! *** coup de cœur ***

Côté Georges, on ne se lasse pas de vouloir s'asseoir, de se prendre un siège, un fauteuil, de s'affaler sur le canapé, de reprendre un tabouret, sous la table, un verre un main, pour feuilleter, feuilleter, lire et regarder, de se tenir bien comme il faut sur une chaise molletonnée au dossier bien droit,  quand on s'y fait appeler Mesdames et Messieurs, ou de tourner dans un fauteuil de bureau, quand on joue avec les mots. Envie d'aller comme sur des roulettes, de rire sur un pouf, de se relever pour se rasseoir et pas par terre - non, non ! Sur une assise !  - alors allez voir le nouveau Georges qui fait hymne à la chaise. C'est son pari, un numéro Chaise, et moi, y a pas à dire, je chaise. Oui, je chaise, un barreau (de chaise), assise en bois, velours ou paille et un point c'est tout. Un peu comme si c'était un verbe. C'est ainsi et je suis assise. Et c'est bientôt mon anniversaire et comme Pablo, celui narré par Delphine Perret, je veux comme cadeau une assise, oui, une chaise pourquoi pas et je ne ferai pas la tête, mais je ne fera pas comme lui par contre, le tour du monde, et je n'aurai pas alors comme lui, par contre, un succès fou.
Avec ma chaise. Et puis comme on dit sans pied pas de cheval, on pourrait dire sans pied, pas de chaise. C'est sûrement pour cela que Georges livre une interview exclusive d'Helmut le cheval qui n'a presque pas joué dans Pablo et la chaise. Et paf, à peine lue, il faut tourner le mag pour découvrir l'histoire courte et coloré, comics et comique de Marie Novion : Panpi et Corri. Une histoire de chaise longue de laquelle Gorri ne veut pas décoller. Elle fait pourtant des envieux, et pour cause, qui s'y assiéra ? Vous le saurez seulement en tournant votre magazine à 90° dans le sens des aiguilles d'une montre (mais en restant assis, ça marche aussi).
Et puis des rubriques (à brac ou pas) et des histoires (de chaises mais pas seulement), il y en a d'autres bien sûr : une vraie interview de designer, le conte détourné d'Hansel et Gretel cette fois, et des jeux bien entendu  : univers de brocante, chaise à découper, personnages à dessiner assis, jeux de mots, visuels vifs, assises à remettre sous les bons séants, jeux de différences, culture, design, cuisine, vocabulaire... Georges a la classe, encore une fois. Un beau papier, un bel univers, des motifs rétros et des idées neuves. J'aime, j'aime, et j'espère que vous aussi, pour les enfants plus grands que les lecteurs de Bonbeks  - à partir de 9 ans parce qu'il est dense - comme ça y a pas de concurrence directe ! *** coup de cœur ***


*** Les références ***

Bonbek - N° 11 - Même pas peur ! Editions Mango Jeunesse - mars 2014 - 9,50€
Ma chronique sur l'avant-dernier numéro Ici







Georges - N° Chaise - Editions Grains de Sel - Mars 2014 - 8,90 €
Ma chronique sur l'avant-dernier numéro Ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire