lundi 24 février 2014

Un canard, des oies et trois coups de cœur !

Le jeu de l'oie d'hier, celui de Deuz, ,  me fait courir après les oies. Enfin après le canard, parce que le premier, dans ce jeu là, c'est canard. Enfin dans cette histoire là : Le 1er c'est canard d'Olivier Douzou. Ah non, c'est bien oie la première  à ce jeu là. Oh, non, erreur, c'est lapin, il l'a dépassé je crois, mais se fait tout de suite rattraper par œuf quand il se fait doubler par poule (tiens on dirait qu'on va peut-être savoir qui de la poule ou de l’œuf est arrivé le premier). Ah non même pas elle va aussi se faire doubler par renard, loup, cochon, chat... Et ainsi de suite jusqu'à la fin de l'album qui ne se finir pas tout à fait parce que si l'on veut on peut vite rattraper canard et tout reprendre au début. Mais qu'est'ce que c'est que cette course sans queue ni tête, pleine de rebondissements et qui fait rappel essoufflant (ben oui on court quand même) de tous un tas de personnages que l'enfant retrouvera dans les contes et les grands classiques de la littérature. Jouer avec les images, les personnages et les mots, Olivier Douzou le fait encore parfaitement bien dans son dernier album qui se lit, c'est entendu, à plusieurs niveaux. Une souris qui court comme une dératée ; un loup qui loupe la première place qui est aussi d'ailleurs tenons le pour dit, râpée pour fromage... Comme des pantins de profil dont les membres s'articulent et se lient grâce à des attaches-parisiennes, les personnages sont excellents ! On retrouve avec plaisir l'univers si particulier de l'auteur et cet album est un joyeux *** Coup de cœur ***

La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas de Jean-François Dumont. La tradition à la ferme, quand on est une oie, c'est de se ranger dans le troupeau, bien comme il faut, et de suivre Igor, le chef jusqu'à la mare. Et attention, il faut marcher au pas. Une, deux, une deux, on peut juste un tout petit peu remuer la queue. C'est un défilé respecté. Mais quand Zita la nouvelle petite oie rentre dans le troupeau, elle n'y arrive pas. Tac tac. Un pas de travers, hors cadence, elle ne sait pas y faire. "comment ça tac ? Qu'est-ce que c'est que ce tac?". Igor ne mettra pas longtemps à la repérer et à l'exclure. "Je suis nulle comme oie, pense-t-elle, ce n'est pourtant pas si compliqué de marcher au pas". Toute dans ses pensées, elle ne se rend pas compte qu'elle est observée. Observée et écoutée tout du long du chemin quand elle va - seule - à la mare. Splach, snif, splach et resplash, snif et splash. C'est pas qu'elle ne veuille pas marcher au pas, c'est qu'elle n'y arrive pas. Et bien tant pis. Elle ira seule à la mare. Zita est une oie au pas qui n'est pas binaire mais offre enfin une variante cadencée, musicale et entraînante au défilé des oies. ça va plaire plus qu'à deux ou trois oies... Toute la ferme va se mettre à suivre Zita. Et vous aussi, j'en suis sûre, écoutez plutôt :  Une histoire à conter, raconter, fredonner et à chanter et elle est même rééditée à petit prix petit format et petit prix.  *** Coup de cœur ***


Augustine ne rentre plus dans ses bottes de Lydia Devos illustré par Arnaud Madelénat. Comme elle est contente Augustine de retourner chez sa grand-mère avec sa maman. Elle n'y est pas allée depuis des mois. Tout l'hiver, il faisait trop froid. Elle retouve ses jolies bottes, mais déception, elles ne lui vont plus. Elle retrouve sa chaise haute et son petit lit, mais vraiment elle ne passe plus dedans. Elle a grandi et c'est difficile à accepter pour Augustine. Alors quand elle se réveille après une très mauvaise nuit elle est vraiment de mauvaise humeur. Sa mère et sa grand-mère s'inquiètent, va-t-elle faire une bêtise ? Voici un très bel album sur le fait de grandir. Pas facile ni à comprendre ni à accepter. Et si c'était pas si mal d'être un tout petit peu plus grand qu'avant ? C'est le message véhiculé par ce très bel album aux illustrations traditionnelles très attachantes. L'histoire se termine sur une petite note à l'intention des enfants qui explique parfaitement "comment on grandit". *** Coup de cœur ***


*** Les références ***

* Le 1er c'est canard d'Olivier Douzou Editions du Rouergue - Février 2014 - à partir de 2 ans - 13,40€
* La petite oie qui ne voulait pas marche au pas de Jean-François Dumont Editions Père Castor, 2007 - réédité en 2012 - 5,30 € - partir de 4 ans
* Augustine ne rentre plus dans ses bottes de Lydia Devos et Arnaud Madelénat, Editions Le Pommier, collection Les bouts d'Choux explorent le monde, 2013 - 13 € -  partir de 4 ans 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire