dimanche 12 janvier 2014

Promenons nous dans les sous...

Bois. 




 Il était une fois un chaperon rond et un loup plus cueilleur que chasseur, pour l'instant. Il était une fois une croqueuse d'images et un renifleur de champignons. Il était une fois une promenade sans Petit Poucet, sans trois petits cochons, ni Boucle d'or, sans bottes mais avec quelques lieues tout de même, sept peut-être, sans petit caillou, ni ogre, ni Gretel, sans Petite Sirène, ni Belle au Bois dormant, enfin juste avec du bois, cependant et avec de la boue, des feuilles mortes, des arbres brisés par la tempête, des lumières parfaites, des reflets dans l'eau, des oiseaux, des bruits et des bruissements, des odeurs, des trésors, à chaque pas, des tapis de girolles et quelques pieds de moutons à portée de nez du connaisseur. Il était une fois une promenade dans les bois, un dimanche. 1, 2, 3, l'occasion de vous montrer quelques clichés et de vous présenter deux beaux albums sur la forêt dont Etranges Créatures publié aux Editions Notari, qui entrent depuis Montreuil, dans l'univers du blog Maman Baobab. Jungle chez Gallimard Jeunesse nous présentera la forêt du bout du monde, équatoriale, tropicale, une forêt aux milles couleurs, animaux exotiques et aux quelques pièges et risques qui vont avec. 

Mais revenons en à nos chaperons, qui seront bientôt à l'honneur sur le blog dans une sélection contes et contes revisités quand le loup, lui, s'installera sur le blog à grand renfort de beaux albums dont il est le héros, vendredi prochain. 


En attendant c'est dimanche et voici l'occasion d'un promenons nous en forêt avec deux beaux albums à découvrir à partir de 3 ans.
Etranges créatures de Cristobal Léon et Cristina Sitja Rubio. Double page dense dans une forêt non nommée, formée de pins de chênes et de châtaigniers, des dizaines d'animaux y vivent, ours, écureuils, lapins, corbeaux, hiboux, grenouilles, renards et cervidés. Mais ils s'ennuient jusqu'à être conviés à une fête où ils dansent, dansent jusqu'au bout de la nuit, cumbia, salsa, cha-cha-cha et mangent mangent, beaucoup trop de gâteau au chocolat. Gueules de bois au petit matin, c'est le cas de le dire, ils constatent en rentrant chez eux qu'ils n'ont plus de maisons. Arbres coupés, troncs souches, "il ne restait que leurs squelettes". Comment dorénavant pourront-il s'abriter, dormir et même manger ? Des questions essentielles auxquelles ils trouvent une première réponse peu satisfaisante, en tentant de reconstruire des abris avec des objets et matériaux trouvés sur un tas de détritus, "quelque chose n'allait pas. Les maisons tombaient avec le vent et ne nous donnaient aucun fruit". Et quand enfin, à force d'errer, ils retrouvent leurs anciennes maisons, "coupées en morceaux" dans une scierie, il faudra trouver une solution pour faire comprendre à ces "étranges créatures" que sont les humains, que les animaux de la forêt ont besoin d'arbre, de talus et de buissons pour s'abriter et manger. Sous des airs un peu naïfs, les illustrations expressives et foisonnantes sont le point fort d'un album qui permet aux plus petits de se poser les questions du respect de la nature, des éco-systèmes et qui aborde également les notions d'écologie et de pollution. Une fin positive montre que l'équilibre pour tous se trouve dans le respect de chacun. 
Ils en parlent aussi Kik, La Mare aux mots

Jungle de Vincent Pianina. Quand on est explorateur, avec la tenue spéciale, le chapeau, le bandana, les chaussettes jusqu'aux mollets, on s'attend, dans la jungle à s'en prendre plein les yeux. Et c'est vraiment ce qui se passe sur la première page de l'album qui présente une illustration comparable à celle de la couverture : prestigieuse. Une végétation dense, colorée, grandiose,  des oiseaux par dizaines, toucans, rolliers, aras et perroquets divers s'activent au-dessus de l'homme fondu dans le décor jusqu'à ce que l'on tourne la page et qu'il s'en prenne "plein la tête!". Et c'est le principe de l'album. Un paysage est présenté, et prend une toute autre allure  en page suivante. C'est fou comme une consomme, par exemple peut tout changer et faire passer un caméléon de "tordant" à "mordant" ; ou des "bêtes curieuses..." à "des bêtes furieuses!". De pages en pages, les illustrations sont savoureuses - surtout quand il s'agit de fruits exotiques - et l'humour pimente un album gai et coloré qui finit d'une certaine façon, presque comme le précédent album chroniqué. A moins que ce ne soit totalement l'inverse. Il faut dire que la vie sauvage, ce n'est pas si sûr que ce soit toujours vraiment du gâteau... 


*** Les Références ***
* Etranges Créaturesde Cristobal Leon et Cristina Sitja Rubio, Editions Notari, 2013 - 19 €
* Jungle,  de Vincent Pianina, Editions Gallimard Jeunesse, octobre 2013 - 15,50 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire