lundi 18 juin 2012

ça va êt' ta fête !


En fait ça ne m'avait pas trop embêtée, je crois que je n'y avais pas pensé plus que ça d'ailleurs, à la fête des mères. Jusqu'au moment où je suis arrivée au travail et que pas une, non pas une de mes collègues croisées au lendemain de la fête des mères (et je vous jure que je les aime beaucoup!) ne m'ait posé la question : "alors c'était bien hier ? t'as eu quoi comme cadeau ?" "ben heu... moi ? Ben, je... heu..."

Les mêmes (et je vous jure que je les aime toujours autant!) qui ne m'ont pas dit un mot aujourd'hui concernant la fête des pères.

Et pourtant... Sans la complicité d'un adulte, les enfants en bas âge (tiens marrant ça me fait penser aux miens) ne peuvent pas envisager d'organiser quoi que ce soit pour ladite fête dudit parent. Non pas que j'y tienne, d'ailleurs je n'ai pas organisé quoi que ce soit pour ma pomme. Alors forcément, eux non plus. A l'école, cela fait déjà des années que ces fêtes là ne se fêtent pas. Ce qui n'est pas un grand problème pour ma famille bancale mais pas hors norme malheureusement. A l'espace jeux, Grenouille a fabriqué une petite boîte en forme de coeur pour l'occasion. Ramenée le jeudi d'avant et consommée de suite ("et puis je la garde Maman comme ça ce sera ta surprise dans ma chambre!")... C'est tout.

Pourtant, comme ce n'est pas évident de passer à côté des ces fêtes là, et que je ne veux pas que mes Minis se sentent plus tard bousculés par ces festivités haute consommation (oui bon ben, on ne se refait pas, hein), nous avons par contre pensé à la fête des pères, hier. Oui. On ne l'aurait peut-être pas fêtée plus que ça s'il avait été là, je sais. Mais c'était aussi l'occasion de penser ensemble à lui. Nous avons donc regardé des photos, décoré une graaaannnnnde boîte à secrets, à photos, à trucs et à trésors et à parlote pour penser à lui. C'était un beau moment de complicité, matinée pyjamas, doigts dans la colle et les gommettes. Et le résultat est pas mal du tout ; en tout cas, déjà investi avec fierté par chacun. C'est la deuxième pour Petit Poi(d)s qui a tellement utilisé la précédente, qu'elle est en lambeaux...

Et puis, j'avoue, je vous mens un peu parce qu' il y a quand même une chanson que mes Minid me chantent à chaque fois qu'ils me ramènent une jolie fleur des champs... Celle d'Henri Dès, Une Marguerite, qui est sur Flagada d'ailleurs. Est-ce que c'es moi ou le disque qui la leur a apprise ?Je ne sais pas mais avec ça, ben c'est ma fête tous les jours, et c'est le moins qu'on puisse dire...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire