vendredi 17 février 2012

" Au revoir blaireau"

Présenté comme un incontournable de la littérature jeunesse concernant les thématiques de la mort et du deuil, Au revoir blaireau de Susan Varley est le second livre que je me suis procurée pour aborder le sujet avec mes enfants. Il m'avait été indiqué par la psychologue à laquelle j'avais fait appel pour les accompagner sur le chemin tortueux dans lequel nous étions déjà engagés malgré nous, alors qu'il ne restait que quelques semaines de vie à leur papa. Dans le contexte qui était le nôtre, il s'est révélé inadapté. Nous étions dans une histoire cruellement différente de celle qui y était relatée. Nous étions dans une mort imminente inacceptable, aussi injuste qu'elle était prématurée : elle défiait l'ordre naturel des choses. Ce n'est pas l'histoire que nous narre Susan Varley.

"Blaireau était un ami sûr, toujours prêt à rendre service. Très vieux, il connaissait presque tout de la vie et savait aussi qu'il devait mourir bientôt".

Et c'est effectivement ce qui arrive, comme une libération, pour un Blaireau au corps vieux et rouillé par le nombre des années. Quand ses amis se rendent compte qu'il est mort, la tristesse les gagne... Le temps passe un peu. La tristesse et le manque sont toujours présents. Ils décident de se réunir pour parler de leur ami à l'approche du printemps. Chacun se souvient de Blaireau à sa façon. A travers leurs souvenirs, ils font revivre leur ami et leur peine s'atténue peu à peu... Une histoire qui peut permettre de prendre le chemin du deuil à l'occasion du décès d'un grand-parent ou arrière-grand-parent.

Au revoir Blaireau, de Susan Varley, éditions Gallimard Jeunesse, 1984

Aucun commentaire:

Publier un commentaire